Pose de fenêtre à Pierrefitte-sur-Seine

Un certain nombre d’éléments font varier le montant de la facture des travaux sur les fenêtres de votre habitation : Matériaux utilisés, type de vitres, méthode de pose utilisée... Pour la réparation, le prix est fonction, en grande partie, des travaux qu’il faut effectuer.

Pose de fenêtre à Pierrefitte-sur-Seine : un coût en fonction du matériau choisi

Dans le cadre d’un changement complet d’une fenêtre PVC, prévoyez en moyenne un budget de 465 € (toutes taxes comprises). Le bois est naturellement considéré comme étant un peu plus noble, donc plus onéreux : Autour de 535 euros TTC pièce. Ce prix est de nouveau revu à la hausse dans le cas d’une fenêtre en aluminium, pour aller jusqu’à 680 euros. Et enfin, pour une pose de fenêtre conçue en bois et en aluminium, prévoyez un prix de 1205 euros.

Type de vitrage et coût

Dans le cas d’un double vitrage sans caractéristique particulière, prévoyez entre 80 et 120 € TTC. Les vitrages peuvent aussi être munis de caractéristiques particulières : Une vitre double présentant des propriétés sécuritaires ou acoustiques typiquement, atteindra les 200 € TTC unité. Dans l’optique de la pose d’un triple vitrage, il vous faut prévoir un budget d’environ 190 euros (toutes taxes comprises) pièce.

Quelle pose pour quel genre de projets à Pierrefitte-sur-Seine?

Il est primordial de prendre en considération les éventuels problèmes avant de monter la pose de fenêtre. Ces contraintes dépendent de la structure préexistante, ou encore de ce que veulent les clients finaux. Contactez un professionnel afin de vous procurer une évaluation correspondant à vos besoins.

La pose en applique

S’il s’avère qu’un revêtement qui isole à l’intérieur est posé (ou bien envisagé), la pose en applique a des chances d’être la plus pertinente. Effectivement, le doublage isolant viendra équilibrer le débord de la structure du bâtiment. Il est également possible d’étudier cette pose lors d’une réparation quand la maçonnerie est apparente et qu’une isolation est prévue.

La pose en feuillure

Il est parfois nécessaire de faire une feuillure pour venir encastrer la vitre à l’intérieur de la structure du bâtiment. Cette méthode de pose de fenêtre existe en réparation, mais aussi en nouvelle construction. Ce procédé de pose va être généralement choisi dans les vieux bâtiments, ayant des murs larges. Il est avisé de garder à l’esprit que dans le cas d’un bâtiment déjà existant, il peut parfois être nécessaire d’élargir la feuillure, ce qui va entraîner des coûts additionnels.

La pose en rénovation partielle

Nous pratiquons ce type de pose s’il s’avère que le dormant existant est dans un état satisfaisant et ne nécessite pas d’être remplacé. Les vitrages neufs vont donc être mis sur la structure de ceux d’avant. Le vieux support devra ainsi être en état. Ce genre de pose permet de changer vos vitres. Par exemple, il sera envisageable de changer la catégorie de vitrage. Notez cependant qu’il va être important de faire en sorte que les gonds soient capables de soutenir le poids de ce vitrage.

La pose en tunnel

Ce mode de pose signifie : placer la fenêtre dans l’épaisseur des murs. Similaire à la pose en feuillure, cette pose est dans le cadre de murs anciens faits de roche ou à colombages.