Pose de fenêtre à Paris

De nombreux éléments influencent le coût du remplacement ou des réparations de les fenêtres de votre appartement ou maison : Matériaux, nature des vitres, méthode de pose... La nature des travaux est l’élément critique de positionnement du prix, si c’est effectivement une rénovation que vous préparez.

Pose de fenêtre à Paris : un prix qui dépend grandement des matières

Le PVC est un matériau plastique. Afin de remplacer une fenêtre avec PVC, comptez autour de 465 € (toutes taxes comprises) pièce. Le bois est la plupart du temps considéré comme légèrement plus noble, et en conséquence plus cher : Dans les alentours de 535 euros (toutes taxes comprises) l’unité. Ce coût est de nouveau augmenté quand il s’agit d’une fenêtre en métal. Il va atteindre alors approximativement 680 euros TTC pièce. Quand ces 2 derniers éléments forment ensemble la fenêtre, on atteindra autour de 1205 € (toutes taxes comprises) unité.

Concentrons-nous sur le prix d’un échange de vitrage

Le prix d’un double vitrage classique peut monter jusqu’à 120 euros (toutes taxes comprises) par vitre. Les vitrages doubles peuvent aussi être munis de propriétés dédiées : Un double vitrage acoustique ou de sécurité typiquement, atteindra la barre des 200 € TTC l’unité. Pour un triple vitrage, prévoyez une enveloppe d’à peu près 190 euros par vitre.

Quelle pose pour quel projet à Paris?

Quand on parle de constructions neuves, ou de certains projets de réhabilitations, les cadres se posent de différentes manières, cela dépend de la configuration générale de l’endroit de la vitre. Ceci étant dit, la prise de contact avec un professionnel expérimenté est indispensable.

La pose en applique

Sur le mur intérieur à l’aide d’équerres métalliques, on privilégie la pose de fenêtre en applique en prévision d’un revêtement qui isole interne. De fait, la paroi isolante équilibre le relief de la menuiserie. Il est de plus possible d’envisager cette méthode pour une rénovation si la maçonnerie est mise à nu et qu’une isolation est planifiée.

La pose en feuillure

Il est parfois indispensable de fabriquer une feuillure pour pouvoir encastrer la fenêtre à l’intérieur du mur. Cette méthode de pose de fenêtre se trouve dans des chantiers de réparation comme en nouvelle construction. Les murs épais des infrastructures anciennes sont parfaits pour Cette pose. Des coûts supplémentaires pourront être entraînés dans le cas où il serait obligatoire de retravailler la feuillure existante. Cela risque de se passer particulièrement au cours de rénovations.

La pose en rénovation partielle

Si l’encadrure du vitrage est dans une condition acceptable, on choisira la pose en rénovation partielle. Les vitrages neufs seront donc installés sur la structure de ceux d’avant. Aussi, la structure se devra d’être stable et propre. Une installation en rénovation partielle pourra en particulier vous permettre de substituer un double vitrage à un simple. Typiquement, vous pourrez changer la catégorie du vitrage. Notez en revanche qu’il va être indispensable de certifier que les gonds sont capables de supporter cette catégorie de vitrage.

La pose en tunnel

On va ici utiliser la largeur des murs afin de supporter la fenêtre. Similaire à la pose en feuillure, cette méthode est très bien dans le cadre de vieux bâtis faits de roche.