Bien vieillir chez soi : comment maintenir son autonomie à domicile ?

  • Article

Temps de lecture : 4 min

Comme 83 % des Français, vous voulez rester chez vous le plus longtemps possible* ? En effet, il n’est pas question de quitter un environnement familier, chargé de souvenirs, où vous avez vos habitudes et vous vous sentez bien ! Votre souhait est tout à fait réalisable. Cependant, il va peut-être falloir repenser un peu votre intérieur pour le rendre plus accessible, plus sûr et encore plus confortable à vivre au quotidien. Voici donc les aménagements et menus travaux à prévoir afin de bien vieillir chez soi.

Conseils pour bien vieillir à domicile

Pour se déplacer facilement et éviter les chutes

Avec le temps qui passe, l’une des priorités pour conserver son indépendance et bien vieillir chez soi est d’adapter légèrement son logement afin de prévenir les chutes. Les aménagements à réaliser ne sont pas trop conséquents, ils consistent principalement à éliminer tous les obstacles et à faciliter les déplacements. 

 

Libérer l’espace au sol

Les lieux de passage doivent être dégagés. Aussi, tous les petits meubles, les pots de fleur, les objets et bibelots qui se trouvent au sol et dans lesquels vous pourriez vous prendre les pieds doivent disparaître (ou trouver une autre place en hauteur). Même chose pour les tapis, seuils de porte et paillassons, sauf s’ils sont fixés. Les fils électriques, quant à eux, doivent être accrochés au mur ou cachés dans des range-fils.

 

Choisir un revêtement de sol qui ne glisse pas

Certains revêtements de sol sont plus glissants que d’autres. Mieux vaut notamment éviter le lino et le parquet vitrifié et préférer un carrelage antidérapant ou, plus simple à poser, un sol en vinyle antidérapant. Dans les pièces humides où le sol est particulièrement glissant comme la salle de bains, la cuisine ou la buanderie, il est également possible d’appliquer des réducteurs de glissance sur le carrelage pour en augmenter provisoirement l’adhérence.

 

Sécuriser les escaliers

Si votre maison dispose d’un ou plusieurs étages, installez dans l’escalier une main courante située entre 0,80 et 1 m de hauteur. Veillez également à ce que l’éclairage soit suffisamment performant et qu’il n’y ait pas de zone d’ombre. Des LED peuvent par exemple être intégrées au niveau des marches pour une bonne visibilité. Autre astuce : vous pouvez peindre les contremarches de l’escalier dans une couleur claire pour créer un contraste visuel afin qu’elles soient mieux repérables. Il est aussi possible d’installer des bandes antidérapantes sur le nez des marches pour éviter toute glissade. 

Si vous souhaitez engager des travaux plus conséquents pour faciliter la montée et la descente, vous pouvez opter pour un monte-escaliers, une chaise-élévatrice, voire même un petit ascenseur privatif. Et si vous envisagez carrément de rénover votre escalier dans le but de le rendre plus accessible, sachez que les dimensions idéales pour les marches sont d’au moins 80 cm de largeur, de 24 cm de profondeur et d’au plus 18 cm de hauteur. 

Quoi qu’il en soit, pour une sécurité optimale, et si vous en avez la possibilité, il est conseillé d’organiser votre espace de vie au rez-de-chaussée. Par exemple, en installant votre chambre en bas, à proximité de la salle de bains et des toilettes si vous devez vous lever la nuit. L’étage, lui, peut tout à fait servir lorsque vos enfants, petits-enfants et amis viennent vous rendre visite.

 

Améliorer la luminosité

Afin de vous déplacer en toute sérénité, il est essentiel d’y voir bien clair dans toutes les pièces de votre logement. Pour cela, rien de tel que la lumière naturelle et les lampes à LED pour un éclairage efficace ! L’objectif est de bannir les zones d’ombre et de multiplier les sources de lumière (sans qu’elles soient encombrantes, bien sûr) : appliques, plafonniers, chemin lumineux dans les couloirs…

Et pourquoi chercher l’interrupteur à tâtons dans le noir quand il est possible d’automatiser l’éclairage ou d’installer des interrupteurs supplémentaires sur le lieu de passage grâce à des contacteurs sans fil ? De nombreuses solutions simples existent aujourd’hui, pour l’intérieur comme pour l’extérieur.

 

Repenser les espaces de circulation

Dernière chose, mais non des moindres pour que vous puissiez vous déplacer tranquillement chez vous : le passage des portes et des couloirs. En effet, afin de les franchir sans vous cogner, il est recommandé de suivre quelques mesures de passage minimales, à savoir :

  • Au moins 0,90 m de large pour la porte d’entrée et les couloirs
  • Au moins 0,80 m de large pour les portes intérieures

Dans les pièces, prévoyez au moins 1,50 m de diamètre dégagé (ou dégageable) de tout meuble, porte ou autre encombrant pour pouvoir circuler aisément si un fauteuil roulant devenait nécessaire. Et dans tous les cas, notamment dans les couloirs, n’hésitez pas à installer une main courante au mur pour assurer tous vos déplacements. 

Vous souhaitez faire rénover votre logement pour le rendre plus accessible ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Pour profiter de moments de détente dans une salle de bains pratique

Avec l’avancée en âge et vos besoins qui évoluent, la salle de bains est l’une des pièces qui doit être la plus adaptée. Et pas seulement pour assurer votre sécurité, mais aussi pour qu’elle reste ergonomique et surtout confortable ! 

Une salle de bain qui évite les risques de chuteUne salle de bain bien pensée, qui évite les risques de chute.

Parmi les aménagements à envisager pour rendre votre salle de bains plus accessible, il est notamment recommandé de :

  • Remplacer la baignoire par une douche ouverte extra-plate (idéalement, à l’italienne) d’au moins 0,90 x 1,20 m, afin d’éviter tout enjambement ; y installer un siège repliable, qui vous permettra de vous laver assis ou simplement de vous détendre ! Également indispensables, les barres d’appui pour vous déplacer sans difficulté, vous aider à vous lever ou à vous asseoir, et surtout assurer l’entrée ou la sortie de la douche. 

  • Mettre en place un lavabo dont le bas de la vasque se trouve à 0,70 m du sol, en ménageant un espace libre en dessous pour que vous puissiez vous asseoir si nécessaire. Aujourd’hui, certains meubles intègrent également un siège ou offrent des tiroirs de rangement bien pensés pour accéder facilement au nécessaire du quotidien.

  • Choisir des robinets à mitigeur avec un levier rallongé ou des manettes de robinet à ailettes, plus faciles à manier. 

  • Installer des toilettes rehaussées ou suspendues (placées à une hauteur confortable pour vous) avec une chasse d’eau simple à actionner (à plaque basculante ou déportée, voire même à commande infrarouge) et une barre d’appui pour vous relever sans effort. L’idée en plus : la douchette de propreté, ou, de plus en plus accessibles sur le marché, le WC lavant-séchant dit « WC japonais » qui offre confort et hygiène optimale. 

  • Prévoir un nombre suffisant de prises électriques, positionnées stratégiquement, pour brancher directement vos appareils sans utiliser de rallonges (sources de chutes). Pour cela, il est impératif de recourir à un électricien qui procédera à l’installation dans le respect des normes de sécurité !

Pour continuer à cuisiner avec plaisir

La cuisine est un véritable lieu de convivialité et, malgré les années, elle entend bien le rester pour que le plaisir de préparer de bons repas et de recevoir vos proches reste intact ! 

Continuer à cuisiner, tout simplementL’électroménager à bonne hauteur, pour cuisiner sans difficulté.

Aussi, afin d’aménager une cuisine accessible, pratique et sûre, pensez à :

  • Réduire les distances entres les trois zones importantes de la pièce (frigo, plaques de cuisson et évier) pour ne pas avoir à courir dans tous les sens : prévoyez au maximum 1 m d’écart entre elles.  

  • Adapter la hauteur du plan de travail à votre taille et à vos usages : à titre indicatif, placez-le à environ 0,90 m du sol si vous voulez cuisiner debout ou à 0,70 m si vous préférez être assis. Certains plans de travail proposent d’ailleurs une hauteur réglable. 

  • Opter pour un évier pas trop profond et à fond plat (pour préserver votre dos), équipé d’un mitigeur ou robinet avec douchette. 

  • Installer vos équipements comme le lave-vaisselle et le four en hauteur (environ à 0,70 m du sol) pour ne plus avoir à vous baisser.

  • Choisir des plaques de cuisson sécurisées qui chauffent rapidement, comme des plaques à induction avec une minuterie coupe-courant. 

  • Privilégier des rangements bas et à tiroirs pour stocker les ustensiles du quotidien et la vaisselle. L’idée en plus : faites appel à un artisan pour faire rabaisser vos meubles hauts et ainsi éviter d’utiliser un escabeau plus ou moins sûr.

Pour simplifier les petites tâches du quotidien

La domotique est votre meilleure alliée pour améliorer votre confort et préserver votre autonomie.

Des volets électriques qui se ferment tout seuls quand vient la nuit, un thermostat connecté qui programme votre chauffage à la température parfaite, des appareils électroménagers qui s’enclenchent à distance, un éclairage automatique qui s’allume quand vous arrivez dans une pièce… 

Toutes ces technologies ont un but précis : vous rendre la vie plus facile au quotidien. Moins d’effort, plus de confort, pour plus longtemps. 

La domotique facilite le quotidienLa domotique facilite le quotidien.

Pour réussir les travaux

Si vous souhaitez adapter votre logement, sachez tout d’abord qu’il existe un certain nombre d’aides assorties ou non de conditions de ressources, pour financer les travaux : aides de l’Anah, d’Action Logement, des collectivités locales, de la caisse de retraite (l’aide bien vieiilir chez soir de la Carsat), crédit d’impôt… N’hésitez donc pas à vous renseigner avant de vous lancer, en consultant notre article qui répertorie et détaille les aides à l’adaptation du logement ou en utilisant notre outil de recherche en ligne. 

Dernier conseil : afin de véritablement aménager votre logement en fonction de vos besoins, faites appel à un professionnel spécialisé en accessibilité. Il sera à même de vous conseiller, de vous proposer des solutions sur mesure et de vous accompagner dans vos travaux. 

Travaux de rénovation en vue ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.