Terrasse tropézienne, mode d’emploi

  • Article

Temps de lecture : 3 min

Comment construire une terrasse tropézienne

Lorsque l’on associe les mots terrasse et Saint-Tropez, cela donne la terrasse tropézienne et elle nous fait déjà rêver. Cette terrasse au nom idyllique est en réalité aussi connue sous le nom de terrasse de toit. Elle permet aux personnes qui ne peuvent pas bénéficier d’un jardin de pouvoir malgré tout bronzer au soleil et profiter de la vue à l’extérieur. Particulièrement appréciée en Provence et plus généralement dans le sud de la France où l’ensoleillement est important, la terrasse tropézienne apporte, en plus du confort, de la plus-value à votre maison. Vous rêvez d’en avoir une pour pouvoir profiter d’un coin de ciel bleu en toute intimité ? Nos spécialistes vous expliquent tout sur cette terrasse : comment la réaliser ? Quelles sont les autorisations nécessaires ? Quel est son prix ? Toutes les réponses à vos questions se trouvent dans cet article. 

Comment construire une terrasse tropézienne

Zoom sur la terrasse tropézienne : comment la réaliser et quelles sont les autorisations nécessaires ? 

Si elle n’est pas réalisée dans le cadre d’une construction neuve, la terrasse tropézienne est généralement créée en exploitant les combles perdus de la maison. Pour ce type de rénovation, certaines contraintes doivent être prises en compte car le chantier va venir modifier la structure du toit et changer en conséquence l’aspect extérieur de votre maison ou immeuble. Elle va également ajouter du poids à l’édifice, que la structure du bâtiment doit être en capacité de porter.

Quelles sont les autorisations requises pour pouvoir réaliser ce type de travaux ? Comment se déroule la construction d’une terrasse tropézienne ? Décryptage.

 La terrasse tropézienne doit s’intégrer à l’architecture de la ville

Les autorisations nécessaires pour construire une terrasse tropézienne

Avant de commencer à solliciter les professionnels et demander des devis, il est dans un premier temps utile de se renseigner sur les autorisations requises afin de pouvoir construire votre terrasse de toit en toute légalité. L’une des premières étapes consiste à vous rendre dans la mairie de votre commune afin de savoir si ce type d’installation est autorisé ou non au sein de votre ville. Le PLU (Plan Local d’Urbanisme) en vigueur dans votre localité vous donnera des indications sur la possibilité ou non de construire une telle terrasse, et vous donnera également les règles architecturales à respecter dans le cadre de sa réalisation.

Si par bonheur les terrasses tropéziennes sont les bienvenues chez vous, vous pouvez alors passer à la seconde étape qui consiste à faire une demande de permis de construire. Notez que cette demande de permis de construire doit également s’assortir d’un accord de la copropriété si vous vivez en appartement au sein d’un immeuble collectif par exemple. 

Bon à savoir : pour la constitution de votre dossier de permis de construire, l’aide d’un architecte peut s’avérer précieuse. 

Enfin, vous devez par ailleurs mandater un cabinet d’études spécialisé afin de réaliser un diagnostic technique de votre maison (ou immeuble) pour pouvoir avoir l’assurance que la construction de la terrasse tropézienne n’affecte pas la solidité du bâtiment, ou le cas échéant calculer les renforcements de structure nécessaires.
 

Les étapes de la construction d’une terrasse tropézienne 

Pour la construction de votre terrasse tropézienne, il est impératif de faire appel à un professionnel afin que les travaux soient réalisés dans les règles de l’art. En outre, en recourant aux services d’un artisan qualifié, vous bénéficiez aussi des garanties assorties, bien utiles en cas d’éventuelles malfaçons. A ce sujet, il est essentiel de vérifier que l’artisan auquel vous confiez votre projet est correctement assuré en décennale. Découvrez les différentes étapes nécessaires à ce type de travaux. 

Ouverture du toit pour créer une terrasse tropézienne

 

Étape n°1 : la construction du plancher

Que vous viviez en maison ou en appartement au sein d’un immeuble, il est possible que vos combles perdus ne possèdent pas de plancher porteur. Si tel est votre cas, il faut donc commencer par le créer. Le plus souvent, des poutres en béton sont posées pour servir de support à une dalle constituée du même matériau. Notez que si vous bénéficiez d’ores et déjà d’un plancher porteur dans vos combles perdus, il se peut qu’il ne soit pas assez solide pour supporter le nouvel aménagement. Dans ce cas, des travaux de consolidation doivent alors être envisagés. Le plancher doit bénéficier d’une isolation thermique et acoustique renforcée ainsi que d’un système d’étanchéité et d’évacuation des eaux performant. 
 

 

Étape n°2 : l’enlèvement du toit 

Passage obligé pour pouvoir profiter des rayons du soleil, l’enlèvement d’une partie du toit avec la découpe partielle de la charpente est une étape délicate qui doit être réalisée avec toutes les précautions nécessaires. La complexité de la dépose est souvent liée à la configuration de la toiture ainsi qu’aux matériaux qui la composent et aux degré de pente. Il faut également souvent modifier la charpente pour reprendre le poids de la toiture qui reste en place.

Grande baie vitrée ouvrant sur une terrasse tropézienne

 

Étape n°3 : la création des murs 

Dans l’optique de séparer l’intérieur de la maison ou de l’appartement de l’extérieur, des murs doivent être édifiés et isolés. Un escalier va en outre être nécessaire afin d’accéder à l’étage de la terrasse. L’accès à la terrasse peut être fermé avec une porte, ou une baie vitrée pour apporter davantage de luminosité dans l’habitat, solution idéale lorsque l’on profite de la création de la terrasse pour aménager le reste des combles.
 

 

Étape n°4 : les finitions 

C’est très certainement l’étape que tout le monde attend avec le plus d’impatience. Ici, vous allez pouvoir faire le choix du type d’enduit ou de bardage sur les murs ou encore du revêtement de sol. Notez que certains matériaux demandent plus d’entretien que d’autres comme c’est le cas du bois qu’il faut traiter afin de le protéger contre l’eau de pluie et l’humidité. Si vous n’avez pas beaucoup de temps à consacrer à l’entretien de votre terrasse tropézienne, privilégiez un revêtement moins exigeant tel que le carrelage, la pierre ou encore le béton. Notez cependant que, comme pour la toiture terrasse, une terrasse tropézienne est exigeante en entretien : il faut éviter l’accumulation des feuilles et débris dans les évacuations d’eau pluviale, qui risqueraient d’aboutir à de désagréables dégâts des eaux.

Acrotère et aménagement d’une terrasse tropézienne

 

Étape n°5 : l’installation des éléments de sécurité

Cette terrasse de toit située en étage nécessite l’installation d’une rambarde ou d’un acrotère - un muret à hauteur suffisante - afin de pouvoir protéger les personnes qui s’y trouvent des risques de chute. 
 

 

Étape n°6 : l’aménagement de la terrasse

Pour finir, il ne vous restera plus qu’à aménager votre terrasse de toit comme bon vous semble avec du mobilier de jardin, des plantes, des transats etc. afin de pouvoir profiter de la vue confortablement ! 

Quel est le prix d’une terrasse tropézienne ? 

Aménager un tel espace au-dessus de sa maison demande d’importants travaux et ce type de projet a un prix. Quel budget faut-il prévoir pour créer une terrasse tropézienne ? Voici quelques éléments indicateurs qui pourront vous éclairer sur le sujet. 

Le prix pour la construction d’une terrasse tropézienne dépend de nombreux facteurs mais se chiffre généralement autour des 1500 euros du mètre carré (main d’œuvre comprise). Il faut savoir que 80% du prix représente le choix des matériaux et des équipements et les 20% restants correspondent au coût de la main d’œuvre et à l’intervention d’un architecte si vous décidez d’avoir recours à ses services. Afin d’obtenir le meilleur rapport qualité-prix, n’hésitez pas à demander la réalisation de plusieurs devis auprès de différents professionnels. 


 

Un projet à venir ?
Vous souhaitez obtenir des informations personnalisées concernant l’aménagement de votre terrasse tropézienne ?
N’hésitez pas à vous adresser directement à un spécialiste.