Comment aménager un souplex ?

  • Article
  • Aménagements intérieurs
  • Démarches gestion de chantier
  • Rénovation d'appartement

Temps de lecture : 3 min

Tout comme le duplex, le souplex est un logement qui se compose de deux niveaux mais à l’inverse de ce dernier, ce n’est pas l’étage mais le sous-sol qui est aménagé. On en voit de plus en plus, tout particulièrement en ville, ce type de logement atypique permettant de gagner de précieux mètres carrés habitables au sein de surfaces restreintes. Dans un contexte où la pression immobilière est forte, cet aménagement s’avère être une aubaine, et il n’est pas rare que d’anciennes boutiques soient transformées en souplex. Comment aménager un souplex au regard des problématiques que cette configuration peut générer ? A quel type de pièce le souplex peut-il s’adapter ? Quelles sont les modalités administratives à connaitre avant de se lancer ? Nos experts répondent à vos questions.

Aménager un souplex

Nos conseils pour bien aménager votre souplex

Le souplex représente de nombreux avantages mais aussi quelques inconvénients qu’un aménagement bien pensé peut pallier. Découvrez comment faire face aux problématiques typiques de ce type de logement grâce à nos conseils et astuces.
 

Assainir les murs et les sols

Pour aménager un souplex, la gestion de l’humidité est la première question à prendre au sérieux. En effet, dans un sous-sol, l’humidité est monnaie courante et il est important d’en venir à bout afin d’aménager un endroit sain et confortable. Il faut notamment éviter que, bloquée par le revêtement de sol que vous allez immanquablement faire poser pour faire de votre sous-sol un espace de vie, l’humidité ne prenne le chemin des murs, ce qui serait très dommageable pour votre bâti.

En fonction de la nature du sol et des fondations, différentes solutions peuvent être envisagées. Si le sol est en terre par exemple et les fondations équipées de rupteurs de capillarité, il conviendra de poser une membrane polyane assortie à une chape en béton. Dans d’autres cas, la mise en place d’un hérisson ventilé associé à une chape ou une dalle permettra d’éviter les remontées capillaires dans les murs et empêchera le développement de l’humidité. 

En cas d’infiltrations, vous ne pouvez envisager l’aménagement de votre duplex inversé sans avoir au préalable réalisé des travaux d’assainissement des murs et des sols.

Vous souhaitez aménager un souplex ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Penser à l’isolation

Après avoir vaincu l’humidité, l’isolation des murs doit elle aussi être réfléchie afin d’éviter les déperditions de chaleur en hiver. Pour un confort optimal, on préconise le plus souvent la pose d’un isolant combiné à des plaques de placo-plâtre hydrofuges, elles-mêmes associées à une membrane d’étanchéité, mais les bâtiments ne se ressemblant pas, le plus sage est de suivre les préconisations d’un expert qualifié.
 

Pallier le manque de luminosité

C’est très certainement l’une des principales problématiques du souplex. Le manque de luminosité de cet espace peut vite devenir handicapant, en particulier lorsque l’on décide d’y installer une pièce où l’on passe beaucoup de temps. 

Plusieurs astuces architecturales ou techniques permettent de faire entrer un maximum de lumière naturelle dans ce lieu en sous-sol. Il est notamment conseillé de placer la trémie de l’escalier non loin d’une fenêtre afin que la luminosité puisse passer par cet endroit et créer une sorte de « puits de lumière », l’idéal étant bien évidemment d’opter pour un escalier sans contremarche, ou en verre. Pour encore davantage de clarté, il est possible de créer une dalle de verre entre les deux niveaux. 

Autre solution envisageable si la maison ou l’immeuble font moins de trois étages : faire installer un conduit de lumière qui amènera la lumière naturelle directement depuis le toit. Enfin, en maison individuelle ou pour un souplex donnant sur une cour intérieure, la création d’un saut de loup vous apportera également de la luminosité.

Aménager un souplex : le plancher de verre
Un plancher de verre au-dessus du souplex, pour une pièce baignée de lumière...

Pallier le manque de ventilation naturelle

Qui dit peu ou pas d’ouverture dit également manque de ventilation naturelle. Cette problématique, si elle n’est pas prise en compte, peut entraîner d’importants dégâts liés à la présence permanente d’humidité générée par nos activités quotidiennes. Il est par conséquent indispensable de faire installer une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) performante pour ventiler cet espace. En fonction de la superficie du souplex, deux VMC peuvent parfois être nécessaires.

Aménagement d’un souplex : quel cadre juridique et quelles démarches effectuer ?

Avant de prendre la décision d’aménager un souplex, il est important de prendre en compte le cadre juridique ainsi que les démarches nécessaires à effectuer. Voici ce que vous devez connaître à ce propos.
 

La question de l’habitabilité du souplex 

Si vous envisagez de transformer une cave en un espace habitable, il convient dans un premier temps de vous informer auprès de votre mairie des dispositions particulières qui ont pu être émises au sujet d’un tel aménagement. La loi prévoit notamment l’interdiction de la mise à disposition à titre onéreux ou gratuit d’un espace en sous-sol ou de pièces dépourvues d’ouvertures sur l’extérieur (art. 1331-22). En outre, le règlement sanitaire de votre département peut imposer aux propriétaires certaines mesures assez strictes en ce qui concerne l’éclairage, la ventilation, la superficie ou encore les ouvertures d’un souplex. Au regard de vos ambitions de travaux, ces contraintes peuvent être un frein à certains projets.
 

Penser au règlement de copropriété 

Si vous vivez en copropriété, vous ne pouvez passer outre son règlement. Dès lors que vous souhaitez effectuer un changement de destination de votre souplex, vous devez vous référer aux règles préalablement établies par le syndicat des copropriétaires. Certains règlements mentionnent notamment l’usage exclusif du sous-sol comme cave. Dans ce cas, aucun changement de destination n’est envisageable, à moins de demander une évolution du règlement de copropriété et de la faire voter en assemblée générale. De même, si le sous-sol avait une vocation commerciale (un entrepôt ou un espace de stockage de marchandise par exemple), il faudra vérifier que rien ne s’oppose dans le règlement de copropriété à son changement de destination.

Si aucune restriction de la sorte n’est indiquée, l’aménagement de la cave en pièce de vie est généralement admis mais il est impératif de demander l’accord de la copropriété avant de commencer les travaux.

Besoin d’un spécialiste pour aménager votre souplex ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

La question des lots

En copropriété, la question des lots est également à prendre en considération. En effet, dans la plupart des immeubles anciens, l’appartement et la cave font partie d’un seul et même lot. Or, un propriétaire peut vouloir échanger sa cave avec celle d’un autre si celle-ci se situe en dessous de son appartement et qu’il souhaite pouvoir réaliser des travaux d’extension. Par ailleurs, l’achat d’une deuxième cave contiguë à la sienne peut être envisagé également. Dans ces deux cas de figures, il est nécessaire de recalculer les pourcentages respectifs du lot principal, à savoir l’appartement, et du lot annexe à savoir la ou les cave(s) afin d’en définir la valeur individuelle. Cette nouvelle répartition devra par la suite être entérinée lors d’une assemblée de copropriété et votée à la majorité absolue. S’en suivra la modification du règlement de copropriété.
 

La question du décaissement en cas de plafonds trop bas 

C’est le cas dans de nombreuses caves, le plafond est bien souvent trop bas pour pouvoir se mouvoir confortablement. Aussi, afin de pouvoir la transformer en un espace habitable, il est souvent indispensable de creuser pour pouvoir la mettre à hauteur d’homme. Il faut savoir qu’en deçà d’1,80 mètre, les règles d’urbanisme considèrent que l’espace n’est pas habitable. Pour pouvoir effectuer ce type de travaux, il est indispensable d’obtenir l’aval de la copropriété qui doit se réunir en assemblée générale et se prononcer en majorité en faveur d’un tel projet, dossier d’architecte et étude technique à l’appui.
 

Les murs porteurs 

En cas de démolition d’un mur porteur ou de perçage d’une trémie afin d’y installer un escalier, l’accord de la copropriété est indispensable car ces éléments font partie des parties communes et conditionnent la solidité du bâti.
 

Les démarches administratives 

Si vous avez obtenu tous les accords de la copropriété, il vous reste à présent à faire face aux démarches administratives pour pouvoir effectuer vos travaux d’aménagement de souplex dans les règles. Dans la plupart des cas, une simple déclaration préalable suffit. Toutefois, si vous décidez de modifier la structure porteuse et que cela s’ajoute à un changement de destination de l’espace qui deviendra votre souplex, ou que ce la surface de ce dernier dépasse les 20 m² (40 m² pour les villes régies par un Plan Local d’Urbanisme), vous devez alors déposer une demande de permis de construire.

Quel type de pièce pour un souplex ?

Bien qu’il existe diverses solutions afin d’apporter de la lumière naturelle dans un souplex, cet espace n’a malgré tout pas vocation à devenir la pièce de vie principale de votre logement. Ce n’est par exemple pas le meilleur emplacement pour y installer une cuisine ou une salle à manger.... Découvrez les types de pièces les mieux adaptées au souplex. 

Le souplex comme chambre

L’un des aménagements les plus courants pour un souplex est l’aménagement d’une chambre. Cet espace en sous-sol est en effet parfaitement adapté pour cette pièce. Au calme, isolé du bruit, le souplex est le parfait allié pour des nuits reposantes.

Le souplex comme salle de sport

Vous êtes un adepte du sport en salle ? Le souplex peut être le lieu idéal pour y aménager votre propre espace de fitness. Insonorisé, il peut vous permettre de réaliser toutes sortes d’exercices sans déranger personne ! Par contre, votre ventilation devra être à la hauteur de l’intensité de vos exercices physique.

Le souplex comme salle de jeux

Le gros avantage du souplex provient de son isolation acoustique naturelle. Aménagé en salle de jeux, vous serez donc tranquilles lorsque vos enfants auront décidé de se défouler ! Par ailleurs, notez que si vous envisagez d’y installer une mini salle de cinéma, l’acoustique y est généralement excellente... 

La salle de bain en souplex

Même si l’apport de lumière naturelle est idéal dans une salle de bain, avec un éclairage très bien pensé cette pièce peut tout à fait se nicher en sous-sol. Deux points techniques à garder en tête : la ventilation, encore plus critique dans le cas d’une pièce d’eau en souplex, et la question des évacuations. En effet, vous devrez prévoir une pompe de relevage afin de remonter vos eaux usées au niveau du tout-à l’égout.

Travaux de rénovation en vue ?
Dites-nous ce que vous souhaitez réaliser en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.