Le facteur solaire expliqué en vidéo

  • Article
  • Rénovation énergétique
  • Isolation
  • Porte et fenêtre

Temps de lecture : 5 min

Laisser entrer le soleil à l’intérieur de la maison, oui… mais pas n’importe comment ! Les vitrages de vos fenêtres se caractérisent par une donnée importante, qui n’est pas sans conséquence sur le confort de votre chez-vous : le facteur solaire. Comprendre cette notion vous offre la possibilité de contrôler le rayonnement solaire qui pénètre dans votre habitation et d’obtenir ainsi, dans la durée, des économies d’énergie conséquentes tout en assurant votre confort thermique en toutes saisons. On vous explique ce qu’il faut savoir sur le facteur solaire un peu plus bas, en vidéo !

Comprendre la notion de facteur solaire

Quel est le rôle du facteur solaire dans l’isolation de votre maison ?

Egalement appelé « facteur g », le facteur solaire d’un vitrage caractérise sa capacité à transmettre le rayonnement solaire au sein d’un bâtiment. On note ce coefficient g.

Plus le facteur solaire d’une vitre est élevé, plus la part de rayonnement solaire – et donc la chaleur -  qui la traverse sera importante. En d’autres termes, une fenêtre à fort facteur solaire permet de maximiser les apports solaires au sein d’un logement et donc d’y faire entrer une énergie gratuite qui, associée à une isolation thermique performante, contribuera à réduire vos consommations de chauffage.

Cela signifie a contrario que plus le facteur solaire est faible, plus le vitrage sera capable de renvoyer le rayonnement vers l’extérieur et donc de maintenir une température relativement fraiche à l’intérieur de votre maison en cas de fort ensoleillement.

Coefficient compris entre 0 et 1 et noté Sw, le facteur solaire d’une fenêtre dépend principalement de la nature du vitrage qui la compose : c’est logique, la surface vitrée étant la principale composante de la fenêtre. 

Vous l’aurez compris, choisir des fenêtres dont le facteur solaire est bien adapté aux caractéristiques de votre logement - zone climatique et exposition des pièces - contribue à une bonne maitrise de votre consommation d’énergie liée aux besoins de chauffage ou de climatisation.

Comment jouer avec le facteur solaire ?

Il est important d’apprécier le facteur solaire d’un vitrage en fonction de l’environnement de votre habitation. 

Dans les régions aux hivers rigoureux, on privilégiera par exemple des vitrages à fort facteur solaire pour bénéficier d’un apport de chaleur gratuite et limiter ainsi la facture de chauffage. Pour les pièces orientées au sud, on pourra, s’il est trop intense en été, contrebalancer cet apport de chaleur par l’aménagement de zones d’ombrage, grâce à des arbres à feuilles caduques qui feront masque solaire à la bonne saison, ou toute autre protection solaire telles que les stores bannes ou pergola. 

Certains vitrages dits à contrôle solaire se caractérisent par un facteur g très bas : ils sont spécialement conçus pour limiter au maximum la transmission de chaleur via les rayons du soleil à l’intérieur du logement. Leur installation est recommandée pour les fenêtres de toit, plus exposées au rayonnement de par leur orientation et pour les baies vitrées des pièces exposées plein sud, et ce afin d’éviter la surchauffe du logement en été.

Notre
sélection
Double vitrage isolant PLANISTAR SUN

Double vitrage isolant PLANISTAR SUN

Un double vitrage haute transparence qui réduit la chaleur apportée par le soleil en été.

Découvrir ce produit
Double vitrage isolant PLANISTAR SUN

Lorsque l’on choisit ses vitrages, l’essentiel est de faire le bon arbitrage entre les différents besoins thermiques de la maison – besoin de chauffage, besoin de fraicheur – et d’articuler de façon optimale apports solaires et protections solaires.

Facteur solaire et aides financières

Lorsque vous remplacer vos anciennes fenêtres à simple vitrage par des fenêtres double ou triple vitrage performantes, vous pouvez, dans le cadre du soutien à la rénovation énergétique, bénéficier d’aides financières plus ou moins conséquentes. Facteur solaire et coefficient d’isolation thermique (Uw) des menuiseries éligibles à ces aides sont encadrés : 

  • Pour des fenêtres de toit : Uw ≤ 1,5 W/m².K et Sw ≤ 0,36
  • Pour les fenêtres classiques, baies vitrées et portes-fenêtres : soit Uw ≤ 1,7 W/m².K et Sw ≥ 0,36, soit Uw ≤ 1,3 W/m².K et Sw ≥ 0,3

Pourquoi choisir La Maison Saint-Gobain pour vos travaux ?

Je trouve un artisan

Un conseiller dédié
01 88 24 70 05

Des professionnels partenaires ?
proches de chez vous

Votre acompte garanti et vos paiements sécurisés