L’Isolation thermique des murs par l’extérieur expliquée en vidéo

  • Article
  • Rénovation énergétique
  • Isolation
  • Murs et plafonds

Temps de lecture : 5 min

Lorsqu’on vous parle d’isolation de votre maison, vous imaginez déjà votre intérieur en plein chantier ? En réalité, en rénovation, il est tout à fait possible d’isoler sa maison sans endurer les désagréments des travaux à l’intérieur de chez soi et sans réduire sa surface habitable. L’isolation thermique des murs par l’extérieur, ou ITE, assure une isolation très performante de votre maison sans empiéter sur votre espace intérieur ! On vous explique ce qu’il faut savoir, en vidéo et dans l’article.

Video sur l’isolation thermique des murs par l’extérieur

Les avantages de l’isolation thermique des murs par l’extérieur

On ne le dira jamais assez : une bonne isolation impacte fortement l’efficacité énergétique d’un logement… et le confort de ses habitants. Dans le cas d’une isolation défaillante, les coupables sont peut-être vos murs ! Or à eux seuls, ils peuvent représenter jusqu’à 25 % des pertes énergétiques de votre logement (et même plus de 50 % si les autres parois de votre logement ont été isolées) ! De par la surface qu’ils représentent, les murs constituent de façon logique un élément-clé d’une isolation réussie…

L’isolation thermique des murs par l’extérieur, c’est l’action de poser la couche isolante (le « manteau ») sur la façade.

Cette technique d’isolation revêt plusieurs avantages :

  • Elle permet d’intervenir à la fois sur l’isolation et, grâce à la grande variété de bardages et d’enduits existants, sur l’embellissement de la façade. Ce qui est très intéressant si cette dernière est à rénover. Une action qui valorise doublement votre bien.

  • Elle protège directement les murs contre les variations climatiques et conserve leur inertie, un point important pour la valorisation des apports solaires en hiver et le confort d’été en période de canicule.

  • Elle traite avec succès les ponts thermiques, ce qui en fait une technique d’optimisation énergétique particulièrement efficace.

  • Sa mise en place ne réduit pas votre espace habitable et vous permet de continuer à habiter votre logement durant les travaux.

Pour autant, certains détails ne sont pas à négliger avant de vous décider à faire isoler vos murs par l’extérieur.

  • L’ITE modifie l’aspect extérieur de la construction et augmente son coefficient d’emprise au sol, ce qui nécessite de se renseigner en amont sur le plan d’urbanisme de votre commune et d’effectuer une déclaration de travaux, voire de demander un permis de construire. 

  • Par ailleurs, cette solution risque de ne pas vous convenir si vous souhaitez conserver l’allure originelle de votre habitation, ou encore si celle-ci possède des caractéristiques architecturales fortes et difficiles à isoler par l’extérieur, comme la présence de bow-windows.

  • Enfin, le traitement des ponts thermiques autour des fenêtres (isolation des tableaux et des appuis de fenêtres) réduit légèrement leur surface et donc l’apport de lumière.

Isoler ses murs par l’extérieur, une opération financièrement intéressante

Côté prix, l’isolation thermique des murs par l’extérieur oscille entre 115 et 200 euros du m², en fonction des spécificités de l’habitat (nombre de fenêtres et portes à traiter, points singuliers), de la nature et du niveau de performance de l’isolant et du système d’isolation choisi. Elle est un peu plus onéreuse que l’isolation des murs par l’intérieur mais c’est, on l’a vu, une solution 2 en 1 qui permet d’offrir une façade neuve à votre maison tout en contribuant efficacement à la réduction de vos factures de chauffage.

De plus, les travaux d’ITE entrent dans la grande famille des travaux de rénovation énergétique et sont à ce titre éligibles à de nombreuses aides financières.

Ainsi, si vous envisagez de faire réaliser un ravalement de façade et que votre isolation laisse à désirer, gardez à l’esprit que grâce à ces aides financières, la réalisation d’une ITE n’engendrera qu’un faible surcoût comparé au ravalement seul et que les travaux seront amortis à moyen termes grâce aux économies d’énergie réalisée

Idéale lors d’une rénovation de façade, cette technique d’isolation thermique par l’extérieur a d’ailleurs été rendue obligatoire en 2017 en cas de ravalement de plus de 50% de la surface de façade d’un bâtiment (hors dérogations).
Besoin d’estimer le prix de votre isolation de murs ?
Décrivez votre projet et visualisez instantanément votre estimation travaux, aides incluses !

ITE : sous enduit ou sous bardage ?

Il existe deux techniques d’isolation thermique des murs par l’extérieur : l’ITE sous enduit et l’ITE sous bardage. Du crépi lissé au bardage bois en passant par le bardage zinc ou le parement brique ou pierre, l’ITE offre donc une multitude de possibilités en termes de finitions, de couleurs et d’aspects. Le choix d’une technique plutôt qu’une autre doit se faire selon certaines exigences règlementaires et techniques.

Tout d’abord et comme évoqué plus haut, les travaux de façades doivent être conformes aux règles d'urbanisme (PLU) et font obligatoirement l'objet d'une déclaration de travaux en mairie.

Avant d'envisager une solution d'ITE et un isolant en particulier, vous devez également prendre en compte les matériaux de construction de vos murs. Par exemple, si les murs de votre maison sont en pierre, en brique ou en terre, il faut opter pour un isolant qui ne bloque pas les transferts de vapeur d’eau pour ne pas compromettre la pérennité du bâtiment.

Côté matériaux, leur choix se fait en fonction de la technique de pose : 

  • Sous enduit on utilisera des panneaux rigides tels que des panneaux de polystyrène expansé ou estrudé, de laine de roche ou de fibre de bois.

  • Sous bardage on utilisera plutôt des panneaux semi-rigides ou des rouleaux de laine minérale ou de fibre de bois.

D'autres isolants peuvent être envisagés mais ils doivent détenir un Avis Technique conforme aux exigences thermiques, acoustiques et de protection incendie.

Notre
sélection
Panneau isolant en laine de roche Rockfaçade Premium

Panneau isolant en laine de roche Rockfaçade Premium

Rockfaçade Premium est la solution 100% laine de roche / 100% premium pour votre confort thermique et phonique optimal.

Découvrir ce produit
Panneau isolant en laine de roche Rockfaçade Premium

Limiter les ponts thermiques grâce à l’ITE

Contrairement à l’isolation thermique des murs par l’intérieur, l'ITE a l’avantage de traiter les ponts thermiques des planchers intermédiaires et des murs de refend.

Toutefois, les autres ponts thermiques comme par exemple ceux provoqués par les liaisons fenêtres/murs sont plus difficiles à traiter. Pour limiter ces ponts thermiques en particulier, il est recommandé de mettre en place un retour d’isolant autour de l’encadrement des menuiseries.

Dans certains cas, lorsque la largeur du châssis est insuffisante ou que la fenêtre est posée au nu intérieur, il n’est pas toujours possible de réaliser ce retour d’isolant. Un changement de menuiseries peut alors être envisagé, mais il existe une solution alternative qui consiste à appliquer une peinture thermique sur l’encadrement maçonné de l’ouverture.

Enfin, si vous disposez de volets battants et que vous souhaitez les conserver, gardez en tête qu’il faudra les déposer puis les repositionner sur la nouvelle façade.

Que vous optiez pour l’ITE sous enduit ou sous bardage, vous améliorerez immédiatement votre confort thermique et acoustique, quelle que soit la saison, et vous réaliserez de réelles économies d’énergie !

Besoin d'isoler vos murs par l’extérieur ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.