Focus sur les isolants en laine animale

  • Article
  • Rénovation énergétique
  • Isolation

Temps de lecture : 4 min

L’univers de l’isolation thermique et acoustique regorge d’isolants variés. Dans la catégorie des isolants naturels, on peut citer la laine animale. Si son utilisation permet de réduire drastiquement l’empreinte carbone d’une construction ou d’une rénovation, le choix de ce type de matériau ne doit pas se faire à la va-vite. Que sont les laines animales, peuvent-elles être utilisées pour tous les travaux d’isolation ? A quels autres critères faut-il prêter attention ? Quelques éléments de réponse…

Isolants en laine animale

Quelle est la composition de la laine animale isolante ?

Si lorsque l’on parle de laine animale l’on pense naturellement à la laine de mouton, utilisée en masse pour la fabrication de textile, il faut distinguer plusieurs types de laines au sein de cette famille d’isolants. Il n’y a pas que le mouton qui peut être employé pour l’isolation, les plumes de canards entrent également dans la catégorie des laines animales. 

On pense généralement que les laines animales sont 100% naturelles. C’est une fausse idée, car il est nécessaire de combiner des additifs et des traitements pour les rendre utilisables en isolation du bâti, et notamment les préserver des développements fongiques.

Vous souhaitez faire isoler votre logement ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Laine animale : zoom sur la laine de mouton

Il fait toujours plus chaud dans un vêtement en laine que dans un vêtement en coton. Cette chaleur préservée s’explique par les caractéristiques uniques de la laine de mouton. Sa fibre est creuse, ainsi l’air est piégé à l’intérieur de sa structure. La fibre de la laine de mouton est recouverte d’écailles en surface qui s’adaptent aux variations de température pour emprisonner plus ou moins d’air. C’est ce procédé qui permet à la laine de mouton de ne pas se tasser dans le temps, et de garder son pouvoir isolant.

 

La laine de mouton : fabrication, performances et applications

La laine de mouton peut être utilisée pour l’isolation thermique et acoustique d’un logement. Elle est disponible sous plusieurs formats : rouleaux, panneaux, en vrac. Elle peut s’appliquer pour l’isolation par l’intérieur de presque tout le logement : combles perdus, rampants, murs et plafond.

La laine de mouton peut être brute sans ajout de matière, ou manufacturée, et dans ce cas les industriels lui ajoutent jusqu’à 25% de fibres synthétiques, sans lesquelles elle ne pourrait se tenir en panneaux ou en rouleaux.

Isolant en laine de moutonLa laine de mouton brute, avant transformation en rouleaux ou panneaux

La laine de mouton est également traitée par des produits chimiques pour résister aux champignons, moisissure et insectes, et ignifugée. Sans ces ajouts, le bâti pourrait au fil des années craindre des attaques d’insectes ou de champignons et en cas d’incendie, l’isolant viendrait nourrir le feu. Néanmoins, la laine de mouton reste l’isolant naturel le moins transformé du marché de l’isolation, présente des performances acoustiques très correctes et participe à une bonne qualité de l’air intérieur.
 
Côté performances, sachez que contrairement à une laine de verre ou de roche, la conductivité thermique n’est jamais garantie. Pourquoi ? Parce que la laine animale est issue de matières premières dont l’homme n’a pas la main sur la qualité. En règle générale, on observe une conductivité thermique de l’ordre de 0,040W/mK., lambda qui varie fortement en fonction de l’humidité.

La laine de mouton a ses faiblesses. Comme tous les isolants biosourcés, elle a tendance à absorber l’humidité présente dans l’air. Aussi, il est nécessaire de la traiter contre l’absorption de l’eau. Mais même avec ce traitement, on déconseille la mise en place d’une laine de mouton pour l’isolation des parois humides et des planchers en contact direct avec le sol.

La laine de mouton a une faible inertie. De ce fait elle est plus efficace pour préserver du froid, que pour maintenir une chaleur agréable en été. Pour cette raison, elle est plus indiquée pour une utilisation en montagne.

Quel est le prix d’une isolation en laine de mouton ?

En moyenne, le prix de la laine de mouton oscille entre 4 euros et 15 euros du mètre carrés, selon l’épaisseur de la laine animale et son conditionnement. A ce prix s’ajoutera celui de la pose.

Laine animale : zoom sur les plumes de canard

Comme vous pouvez vous en douter, la laine en plumes de canard ne peut absolument pas être composée uniquement de plumes de canard. Sa composition est mixte. 70% de la laine sont constitués de plumes de canard, auxquels on ajoute 20% de polyester et 10% de mouton. Tout comme la laine de mouton, la laine en plumes de canard doit recevoir différents traitements pour ne risquer aucun développement de pathologies au niveau du bâti. Antifongique, insecticide, antimite, ignifugeant, ces traitements sont toujours ajoutés lors de la fabrication de cet isolant.

Isolant en laine de canardLes plumes de canard, avant transformation en laine isolante.

La fabrication de l’isolant en plumes de canard commence par un nettoyage puis un dégraissage des plumes. Après sont appliqués les différents traitements, puis ajoutés la laine de mouton et enfin le polyester. Le tout est ensuite lavé et séché avant d’être conditionné dans différents formats : en rouleaux, en panneaux ou en vrac.

La laine en plumes de canard convient pour l’isolation thermique des combles non habitables, des plafonds, des murs et cloisons. Un isolant naturel qui est également reconnu comme un bon isolant phonique, notamment pour lutter contre les bruits aériens. Allergiques aux plumes de canard : s’abstenir !

Généralement, le professionnel vous indiquera cette laine en priorité pour les parois horizontales.

Pour ses performances, la laine en plumes de canard affiche le même lambda que la laine de mouton, de 0,035 W/mK à 0.042 W/mK. Là encore, la conductivité thermique n’est pas assurée, et peut aussi varier de plus à moins 10%.

 

Quel est le prix d’une isolation en plumes de canard ?

Le prix d’une isolation en plumes de canard est élevé, il faut compter en moyenne entre 15 à 20 euros le m², plus la main d’œuvre.

Quel isolant en laine animale choisir ?

Pour choisir son isolant, qu’il soit d’origine animale ou non, vous devez vous fier à l’expertise du professionnel en charge de votre chantier. Bien évidemment, si vous souhaitez avoir une rénovation la plus écologique possible, vous pouvez lui indiquer vos préférences. En fonction de la nature de vos travaux d’isolation, il vous dira quel isolant naturel est à privilégier. Les laines animales ne sont pas les seules à être classées comme isolants naturels, les isolants biosourcés peuvent répondre à votre envie d’écologie, de même que les isolants conventionnels qui valorisent des déchets, telle que la laine de verre.

Au moment de sélectionner votre isolant en laine animale, vérifier surtout que celui-ci bénéficie d’un avis technique favorable pour l’utilisation que vous souhaitez en faire. C’est très important, tous les matériaux ne se valent pas et seuls ceux sous avis technique proposent des performances garanties pour un usage précis. Vérifiez également que votre isolant en laine animale dispose d’une certification ACERMI, et que le professionnel qui va vous la poser est qualifié RGE, deux sésames pour pouvoir prétendre aux aides financières à la rénovation énergétique en 2021.