Aménager votre garage en pièce à vivre : mode d’emploi !

  • Article

Temps de lecture : 3 min

Vous partez à la chasse aux mètres carrés et souhaitez aménager votre garage en pièce à vivre ? Les possibilités ne manquent pas, mais il faut bien prévoir certains points avant de débuter les travaux. Quelles sont les autorisations administratives à obtenir pour transformer un garage en pièce à vivre ? Quels travaux faut-il entreprendre pour un aménagement de garage réussi ? Quels prix poste par poste et quel budget prévoir pour faire de votre garage une vraie pièce en plus ? Découvrez tous nos conseils !

Aménager un garage en pièce à vivre

Avant d’aménager votre garage, vérifiez que votre projet est autorisé

Si aménager le garage de votre maison pour le transformer en pièce à vivre est une très bonne idée pour gagner de l’espace de vie, un petit calcul préalable s’impose : celui de la surface habitable maximale de votre terrain. En effet, l’aménagement de votre garage en fera une pièce comptabilisée dans la surface habitable.

Renseignez-vous auprès du service d’urbanisme de votre commune pour vérifier que votre projet respectera bien les règles en vigueur. 

Faire de votre garage une nouvelle pièce à vivre… mais pour quel usage ?

Avant toute chose, il vous faut répondre à une question centrale : qu’attendez-vous de l’aménagement de votre garage ? 

Aménager un garage en salle de répétition...
Aménager un garage en salle de répétition...

Celui-ci peut en effet être détourné de multiples manières, selon vos envies, et l’usage que vous comptez en faire aura un impact en termes de travaux à prévoir pour sa rénovation et sa transformation.  

  • Pour les passionnés : exploitez votre garage pour installer une salle de sport, de jeux, de cinéma ou même un spa pour vous détendre ! 
  • Pour les studieux : aménagez un bureau, un atelier de peinture, de sculpture, un studio de répétition… avec du rangement bien pensé pour accueillir tous vos outils !
  • Pour ceux qui aiment recevoir : votre garage peut se transformer en salle de séjour, ou encore en chambre pour vos amis de passage !   
Vous souhaitez faire rénover votre maison ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

 Quels travaux en perspective ?

Le garage étant une pièce fonctionnelle, les principales arrivées techniques comme l’eau et l’électricité devraient être présentes. Mais pour en faire une pièce réellement habitable via un aménagement digne de ce nom, vous n’échapperez pas à certains travaux ! Revue des prix à prévoir, poste par poste.

Aménager un garage : quels travaux ?Aménager un garage en pièce à vivre confortable : travaux incontournables !

L’isolation : si vous souhaitez profiter de votre pièce durant l’hiver ou mettre de la musique sans déranger vos voisins, une isolation thermique et acoustique est nécessaire. Comptez un coût de 5 500 à 7 000 € pour isoler les sols, murs et plafond d’un garage de 15 m². De plus, afin de vous prémunir contre les problèmes d’humidité, pensez à installer un système de ventilation, un extracteur individuel double flux par exemple (prix : environ 500 €). 

Le chauffage : si vous possédez un chauffage central, il est envisageable d’installer un nouveau radiateur et de le raccorder au circuit. Sinon, misez sur un chauffage d’appoint, installé sur une nouvelle ligne électrique dédiée, sécurité oblige ! Comptez un prix de 450 à 800 € pour un radiateur à chaleur douce fourni-posé.

L’électricité : même si l’électricité est présente, il faut réfléchir à l’installation de prises et d’interrupteurs pour couvrir votre pièce. Selon les besoins, tablez sur un coût de 450 à 600 €, voire davantage s’il faut ajouter un tableau électrique dédié.

Les fenêtres : profitez d’une pièce lumineuse en remplaçant votre porte de garage par une grande fenêtre ou une baie vitrée. Vous pourrez ainsi bénéficier de l’avancée pour installer des plantes et un salon de jardin. Comptez un prix moyen de 2 000 € pour une baie en PVC et 2 750 € pour une baie en aluminium. Si vous avez une préférence pour les portes-fenêtres, le prix de ces dernières oscille entre 1 300 et 2 000 € selon les matériaux. Enfin, pour la pose d’un volet roulant, notamment dans le cas d’une chambre, le budget démarre à 450 €.

Les murs porteurs : si vous décidez de créer une ouverture pour accéder à ce nouvel espace depuis l’intérieur, vérifiez d’abord que le mur n’est pas porteur. Si c’est le cas, vous devrez obtenir un permis de construire pour concrétiser votre projet. Coté budget, prévoyez un coût de 1 000 € par mètre d’ouverture.

Last but not least : si votre garage accueillait un tableau électrique, l’arrivée générale d’eau, les nourrices de chauffage, la chaudière, n’oubliez pas qu’il faudra conserver une pièce technique (ou à défaut un placard) pour masquer ces équipements et vous isoler de leur bruit.

Quelles sont les démarches administratives à prévoir pour un aménagement de garage ? 

Permis de construire ou déclaration préalable ? La réponse varie selon deux critères.

Tout d’abord, en fonction de la surface de votre garage : dans la mesure où vous l’aménagez en pièce à vivre, vous créez une nouvelle surface habitable. En effet, le garage n’est initialement pas comptabilisé dans le calcul de la surface habitable de votre maison (la surface habitable ne tenant pas compte de toute la surface au sol), ni dans le calcul de vos impôts locaux. Le transformer en pièce à vivre relève d’un changement de sous-destination : vous passez d’un local à usage d’habitation à une habitation pleine et entière. 

Second élément déterminant : votre commune est-elle couverte par un Plan Local d’Urbanisme (PLU) ou non ?

Aménager un garage : les démarchesAménager un garage en pièce à vivre suppose d'obtenir une autorisation de travaux.

Si vous vivez dans une commune couverte par un PLU

Deux cas de figure existent. Vous déposerez une déclaration préalable de travaux dans le cas où la surface de plancher de votre garage est inférieure à 40 m².

Le permis de construire est quant à lui obligatoire si : 

  • La surface de plancher du garage est inférieure à 40 m² mais porte la surface habitable totale à plus de 150 m² ;
  • Vos travaux demandent une modification de la façade, comme l’ajout d'ouvertures telles que des fenêtres… ou la suppression de la porte du garage !

Si votre commune n’est pas couverte par un PLU

La déclaration préalable de travaux s’applique si la surface de plancher de votre garage est inférieure à 20 m².

Le permis de construire sera obligatoire dans les cas suivants : 

  • La surface de plancher ou l'emprise au sol du garage est supérieure à 20 m² ;
  • Vous modifiez la façade : on entend par là l’ajout d'ouvertures (fenêtres) ou la suppression de la porte de garage…

Aucun projet ne ressemblant à un autre, la meilleure solution reste de demander conseil auprès des services d’urbanisme de votre mairie pour mettre votre projet d’aménagement de garage sur de bons rail. 

Outre les démarches administratives, le changement de destination que suppose un aménagement de garage en pièce à vivre implique de déclarer à votre assureur cette pièce supplémentaire, afin qu’elle soit intégrée à votre assurance existante. À l’inverse, ne pas informer l’assurance peut avoir des conséquences négatives en cas de sinistre, puisque la nouvelle surface n’est pas forcément couverte pour les dommages éventuels. Dans certains cas, l’assureur pourra même refuser l’indemnisation !

Enfin, n’oubliez pas qu’en augmentant votre surface habitable, vous augmentez votre surface réelle à déclarer… vous verrez donc également croître vos impôts locaux (taxe d’habitation et taxe foncière).

Il est fort possible que le PLU de votre commune stipule que votre logement doit disposer d’une place de parking. En transformant votre garage, vous supprimez cette fameuse place affectée à votre logement. Il vous faudra donc créer un nouvel espace de stationnement, ce qui n’est malheureusement pas toujours possible.

Comment tirer profit de l’espace disponible

Un garage présente souvent une surface dépassant les 15 m², pouvant accueillir une confortable suite parentale par exemple… A condition de bien optimiser l’espace, en misant sur la décoration, la peinture, les rangements !     

Aménager un garage : optimiser l’espaceUn garage aménagé en petit salon bien optimisé.

Exploitez les hauteurs : la hauteur d’un garage est souvent limitée et des câbles réseaux sont apparents au plafond (il faudra les camoufler ou les déplacer). Dans certains cas, vous pourrez démolir la dalle au sol et creuser de quelques dizaines de centimètres : il faudra alors effectuer une étude de structure pour ne pas déstabiliser les fondations. Avec un plafond bas, privilégiez les teintes sombres au sol et les couleurs claires aux murs pour créer une impression d’espace. Si vous avez un plafond haut, profitez-en éventuellement pour aménager une mezzanine ! 

Jouez sur la lumière : en plus de l’installation d’une baie vitrée, vous bénéficierez d’une pièce éclairée en disposant simplement des miroirs pour réfléchir la lumière et agrandir votre pièce. 

Délimitez votre espace : installer des cloisons est un excellent moyen de délimiter et d’organiser la surface disponible. En fonction de votre usage, privilégiez des cloisons légères, faciles à poser et offrant un large éventail de possibilités, ou des cloisons fixes plus traditionnelles si vous avez besoin d’une bonne isolation phonique (pour isoler le local technique par exemple).

Optimisez les rangements : optez pour un mobilier modulable et empilable, pour des étagères hautes ou des rangements sur mesure !    

Bureau, salle de sport ou encore chambre supplémentaire… pour aménager un garage en pièce à vivre, le mieux est de vous faire conseiller par un professionnel !

Travaux de rénovation en vue ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.