Pourquoi est-il important de vivre dans une maison mieux tempérée ?

  • Article

Temps de lecture : 3 min

Se sentir bien au quotidien, pour soi, pour sa famille, pour les autres. Car par delà le besoin d'offrir à ses proches un cadre de vie agréable et confortable, l'isolation thermique de son logement est un enjeux global. Le bâtiment représente 40% des émissions de gaz à effet de serre. Une maison idéalement tempérée et isolée est, en dehors d'être une excellente façon de faire des économies et de préserver l'environnement, un gage de bien-être et de bonne santé.

Une maison mieux tempérée

Pour se sentir bien et vaquer à ses occupations sereinement, l'être humain ne doit avoir ni trop chaud, ni trop froid.

Ce pourquoi avoir une maison idéalement tempérée et isolée est, en dehors d'être une excellente façon de faire des économies et de préserver l'environnement, un gage de bien-être et de bonne santé. Un simple déséquilibre thermique dans notre intérieur, et c'est tout notre comportement qui change. Restés assis derrière son bureau dans une pièce mal chauffée en hiver aura un impact direct sur notre efficacité, dormir dans une chambre surchauffée et c'est le sommeil qui en pâtit. De par notre vieille Histoire européenne, bon nombre de nos habitats ont déjà quelques siècles et sont, pour certains, de vraies passoires à courant d'air froid ou chaud, ce qui peut provoquer non seulement une véritable gêne pour les habitants mais, en plus, engendre un impact considérable et sur le porte-monnaie et sur l'environnement.

maison mieux tempérée

La dimension physiologique

Notre corps est partisan du moindre effort pour rester à sa température idéale de 37 degrés. S'il se sent mal à l'aise dans un environnement trop chaud ou trop froid, une grande partie de son énergie sera consumée à contrer cette différence thermique, et il aura, de fait, du mal à se concentrer sur d'autres tâches. Sans compter qu'il peut tomber malade.

Les premiers hommes l'ont d'ailleurs vite compris en se fabricant des abris, puis ensuite des logements, pour se préserver d'un environnement extérieur parfois hostile.

La dimension physique

Nous connaissons tous la sensation de se blottir au coin d'un feu de cheminée par temps de grand froid, ou de plonger dans une piscine à 27 degrés par temps de canicule. Cela nous fait du bien.

Notre corps perçoit le froid et le chaud de trois manières.

  • Par la conduction, par exemple au contact d’un mur mal isolé ou d'une fenêtre aux vitres froides qui crée une sensation de fraîcheur.
  • Par la convection, par exemple, grâce à la chaleur transmise par un sol chauffant qui va se diffuser dans tout l'espace de la pièce.
  • Ou encore par la radiation, comme notre doux feu de cheminée ou les rayons du soleil à travers le vitrage.

La dimension socio-psychologique

Certains d'entre nous sont plus frileux, d’autres préfèrent le froid à la chaleur accablante.

Cela peut provenir de divers facteurs comme nos origines, notre lieu de vie, notre culture, mais aussi de facteurs physiologiques comme la fatigue. On a souvent plus froid quand on est fatigué, car tout notre corps est plus fragile.

Il est donc important de pouvoir adapter son intérieur en fonction de ses propres besoins grâce à des systèmes de variations thermiques maîtrisés et responsables.

changements climatiques

De plus, nous devons aussi anticiper l'avenir et les variations dues aux changements climatiques.
Les logements vont devoir s'adapter pour être à la fois confortables et accueillants, mais aussi économes en énergie.

changements climatiques
Un projet d'isolation ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.