Comment choisir sa pergola ?

Après un hiver froid et gris, il est agréable de voir resurgir les beaux jours. C’est particulièrement vrai si vous possédez un jardin. Le must ? Pouvoir profiter de votre extérieur tout en vous protégeant du soleil. Imaginez-vous en train de siroter une citronnade en bonne compagnie, sans craindre l’insolation. La pergola, en plus d’être un atout décoratif, est le complément idéal pour pouvoir apprécier sereinement les belles journées ensoleillées. Elle apporte de l’ombre sans cacher complètement le soleil et crée une atmosphère agréable. En bois, bioclimatique, en kit, à toile rétractable, adossée ou encore à toit rigide fixe, voici tous nos conseils pour faire le bon choix.

Un projet à venir ?

 

Qu’est-ce qu’une pergola

La pergola est le compromis idéal entre un store banne et une véranda.

Il s’agit d’une structure fixe qui vous abritera du soleil (et selon le type de couverture choisie, de la pluie) mais qui, contrairement à une véranda, reste ouverte. Elle peut être collée à la maison ou reposer indépendamment dans le jardin.

Les dimensions, les formes et les matériaux varient selon le type de pergola. Le tout est de choisir la plus appropriée pour vous et votre jardin.

Déterminez vos besoins

Comme pour tout achat, avant de faire votre choix, vous devez identifier clairement vos besoins. Pour cela, quelques questions essentielles s’imposent.

Destinez-vous cet équipement à une protection périodique contre le soleil ou à la création d’un réel lieu de vie au sein de votre jardin ? Cette question vous permettra de définir le type de pergola le plus approprié. 

Pensez ensuite au climat de votre région : subissez-vous beaucoup d’intempéries au cours de l’année ? Il y a-t-il du vent ? Question subsidiaire : envisagez-vous de végétaliser ou non votre pergola ? En répondant à ces questions, vous serez plus à même de choisir le matériau de votre pergola et sa couverture, en fonction de sa résistance au vent et de sa capacité à supporter le poids des plantes. 


Réfléchissez également à l’emplacement et à l’orientation future de votre pergola afin de définir la disposition optimale de ses lames.

Enfin, il vous faudra prendre en compte votre budget pour finaliser votre choix, certains matériaux étant plus nobles – mais également plus coûteux - que d’autres. 

Les différents types de pergola

La pergola adossée ou murale

Une pergola dite adossée ou murale est fixée à votre façade et repose sur deux piliers ancrés au sol. Elle prolonge d’une certaine manière le toit de votre maison en abritant votre terrasse. Ce type de pergola s’intègre parfaitement à votre habitation et vous abrite tout au long de l’année sans trop empiéter sur la surface de votre extérieur. En faisant barrière à la chaleur extérieure – on parle de protection solaire -, elle permet à votre intérieur de rester au frais en été sans recours excessif à la climatisation ou au ventilateur. 

La pergola autoportée

Pour plus d’intimité et de liberté, préférez une pergola autoportée.

Grâce à ses 4 piliers, elle n’a besoin d’aucun autre appui : vous pouvez donc l’installer où bon vous semble dans votre jardin. L’idéal pour créer un petit endroit intimiste et confortable près d’une piscine par exemple, ou un lieu de vie à l’abri des regards indiscrets.

Les autres options

Si vous recherchez une solution temporaire ou d’appoint, il existe des structures démontables et amovibles qui vous permettent de profiter des beaux jours ou d’abriter des invités lors d’une occasion spéciale. La tonnelle est une version plus petite et mobile de la pergola. Elle peut être en aluminium, en PVC et même en résine. L’avantage est qu’elle est démontable. Vous pouvez donc vous en servir quand bon vous semble et la placer où vous le souhaiter.

Si votre but est de simplement vous protéger du soleil sans avoir à intégrer une nouvelle structure, le store banne est la bonne solution. Qu’il soit motorisé ou manuel, il vous permettra de profiter sereinement des journées ensoleillées sur votre terrasse.

 

Quels matériaux choisir pour votre pergola

Pour choisir le matériau de la structure de votre pergola, plusieurs critères entrent en ligne de compte : vos besoins, vos critères esthétiques, mais également les caractéristiques de votre terrain et de votre région.

Le PVC

Peu coûteux (comptez quelques centaines d’euros), le PVC donnera un aspect plus contemporain à votre terrasse ou jardin. Autrefois uniquement blanc, il se décline aujourd’hui dans divers coloris et pourra facilement s’harmoniser avec le reste du décor. Il ne craint pas l’humidité et résiste aux rayons UV sans se décolorer. En outre, il ne nécessite que très peu d’entretien. Par contre, les plantes peinent à y grimper et ce matériau n’est pas très résistant dans le temps : comptez une durée de vie de cinq ans pour une pergola en PVC.

Le bois

Le charme rustique du bois fonctionne toujours.

Il s’accorde harmonieusement avec les maisons plus anciennes et donne un caractère tout aussi authentique à votre extérieur. Les plantes y grimpent facilement, ce qui en fait un bon support pour une pergola végétalisée. Cette matière noble nécessite toutefois un peu d’attention. Ainsi, il faudra veiller à choisir un bois de classe 4, adapté à une exposition prolongée aux intempéries, et penser à le traiter contre l’humidité et les insectes au minimum tous les 3 ans. Le bois, lorsqu’il est bien entretenu, vous offre une durée de vie d’au moins quinze ans. 

Côté prix, une pergola en bois coûte de quelques centaines d'euros pour un modèle prêt-à-monter à plusieurs milliers d’euros pour la fabrication et la pose d’une pergola sur mesure.

Le fer forgé

Créez un vrai petit coin de paradis avec une pergola en fer forgé. Très esthétique, le fer forgé donne tout de suite un côté romantique à votre jardin. Robuste, il résiste parfaitement aux vents comme au poids des plantes grimpantes, pour lesquelles c’est un bon support. Cependant, il s’agit d’un matériau très exigeant. Il demande à être entretenu régulièrement. Si vous optez pour une structure en fer forgé, il vous faudra prévoir un traitement tous les ans pour prévenir la rouille. Pour moins d’obligations et le même rendu esthétique, dirigez-vous vers du fer galvanisé. Bien entretenue, la pergola en fer forgé a une durée de vie comparable à celle en bois, c’est-à-dire d’une quinzaine d’années, voire plus. 
Côté prix, on trouve des modèles de pergola en fer forgé industriel à partir de quelques centaines d’euros, mais les modèles les plus complexes peuvent dépasser les 100 euros du m², voire 150 à 200 € du m² si vous la faite réaliser sur mesure.

L’aluminium

L’aluminium offre un aspect moderne et un large éventail de finitions.

Personnalisable à l’infini, ce matériau a une grande durée de vie. Très rigide, il supporte le poids des plantes sans plier. Sa résistance en fait un matériau parfait pour les régions venteuses et sujettes aux intempéries fréquentes. Le plus ? Pas besoin d’entretien : l’aluminium ne rouille pas et ni l’humidité ni les rayons du soleil ne n’altèrent.

Par contre, une pergola en aluminium vous reviendra un peu plus cher que son alternative en bois ou en fer forgé industriel. 

Choisir le bon type de toiture


En tuiles ou en ardoise

Dans le cas d’une pergola adossée ou murale, il est possible de prolonger la couverture de votre toit sur votre structure extérieure. Vous conserverez ainsi une certaine harmonie pour l’extérieur et mettrez un peu plus en valeur la façade de votre habitation.

La toile

Elle peut être rétractable ou fixe. La toile s’accommode avec tout type de pergola, qu’elle soit en bois, en fer ou en PVC.

Plus aérienne que les autres matériaux, elle crée une ambiance intimiste. Le mieux est de la choisir en acrylique ou en polyester micro-perforé comme pour un store banne : ces tissus résistent mieux aux rayons UV et à l’humidité. Le principal avantage de la toile est qu’elle peut être changée. Il existe une multitude de coloris et vous pourrez facilement l’intégrer au décor de votre jardin. Néanmoins ce type de couverture ne convient pas aux régions venteuses. Il est également préférable que le toit de votre pergola soit incliné pour faciliter l’écoulement des eaux de pluies, sinon celles-ci risqueraient de déchirer votre toile. 

En verre ou en plexiglass

Le toit vitré est une option abordable qui vous abritera efficacement.

Il présente cependant quelques inconvénients, notamment en été où, en concentrant les rayon du soleil, il peut décupler fortement la chaleur. Il est préférable de le recouvrir pour limiter les coups de chaud et ne pas être ébloui, ou d’opter pour des vitrages de contrôle solaire (comme le vitrage Cool-Lite de Saint-Gobain).

Il demande aussi plus d’entretien, à moins d’investir dans des vitrages autonettoyants qui se saliront moins rapidement (un vitrage Bioclean de Saint-Gobain Glass, par exemple).

En bois

Pour votre toiture, vous pouvez également choisir des lattes de bois.

Veillez cependant à investir dans un bois de qualité, de classe adaptée à un usage en extérieur (classe 3 ou 4) pour assurer la résistance et la longévité de votre pergola. Gardez en tête que le bois a besoin d’être traité et peut-être plus exigeant que d’autres matériaux en termes d’entretien. 

 La pergola bioclimatique

Très en vogue en ce moment, la pergola bioclimatique se distingue principalement par sa couverture.

Le principe est de vous permettre de gérer au mieux les éléments. Grâce à ses lames orientables, vous pouvez contrôler le degré d’ensoleillement ou de luminosité souhaité en fonction de l’emplacement du soleil.

Très utile, elle peut être entièrement automatisée via un capteur de soleil et de pluie intégré, et vous faire économiser quelques euros sur vos factures d’énergie en été. 

En fer forgé

Pour une structure originale et unique, optez pour une toiture en fer forgé. Cette option est certes plus chère que les autres matériaux mais elle donnera un cachet certain à votre pergola et votre jardin.

Ne vous précipitez pas dans votre choix. Analysez bien vos besoins et faites des recherches.
Demandez plusieurs devis avant de faire un choix définitif. Si vous avez dans l’idée d’installer vous-même votre pergola, sachez qu’il existe des kits prêts à être montés pour les plus bricoleurs.

Sinon faites appel à un professionnel, surtout si vous désirez du sur-mesure.