Quelle terrasse sur un sol argileux ?

  • Article
  • Terrasse et allée de jardin

Temps de lecture : 4 min

Beaucoup rêvent de construire une terrasse pour pouvoir profiter des beaux jours et de leur jardin confortablement et en toute convivialité. Cependant, de la naissance de ce projet à sa réalisation, il est nécessaire de prendre en considération de multiples paramètres, et le type de sol sur lequel va reposer votre terrasse en fait partie. En présence d’un sol argileux sujet aux retraits-gonflements, ce point est loin d’être anecdotique, les sols argileux étant capricieux par nature. Quel type de terrasse est la mieux adaptée à un terrain argileux ? Quel procédé de construction est nécessaire afin d’obtenir une terrasse solide et durable sur ce type de sol ? Quel revêtement envisager ? Décryptage.

Quelle terrasse sur un sol argileux ?

Terrasse sur sol argileux : quel procédé de construction privilégier ?

Sur un terrain naturel, qu’il soit composé de sable, d’argile ou bien de terre, la principale difficulté réside dans la construction d’une structure stable, solide et durable dans le temps. Dans les cas des sols argileux, il faut savoir qu’en cas de sécheresse importante ou de pluies abondantes, la structure du sol va changer et peut fragiliser les constructions qui s’y trouvent. En cas de pluie, les argiles risquent de prendre en volume, et au contraire de se rétracter lorsque l’eau se fait plus rare. Pour éviter les impacts de ce phénomène de retrait-gonflement, il est donc nécessaire de construire selon des procédés bien spécifiques. 

Dans un premier temps, avant de commencer à demander des devis, il est préconisé pour ce type de sols de vous adresser à un bureau d’étude spécialisé en études géotechniques, afin qu’il vienne faire l’état des lieux de votre terre et qu’il puisse, en fonction des résultats, vous donner des recommandations fiables quant à la technique de construction la mieux adaptée. Selon la nature de votre sol, plusieurs techniques peuvent alors être envisagées pour vos travaux de terrasse : 

L’utilisation d’un lit de sable ou de gravier 

C’est très certainement la solution la plus économique. Cette technique nécessite un décaissement de la terre sur 25 à 35 centimètres de profondeur selon la stabilité du terrain puis un film de protection est posé afin d’empêcher la pousse de mauvaises herbes. Le sable est ensuite posé puis tassé afin que la surface soit parfaitement stable et plane. Des dalles stabilisatrices en béton peuvent en outre être ajoutées afin d’accroître la stabilité de l’ouvrage. Celles-ci pourront servir de support aux lambourdes de la terrasse dans le cas d’une terrasse bois. Économique, cette solution n’empêche toutefois pas les potentiels mouvement du sol en argile sous la terrasse.

L’utilisation des plots en béton ou des vis de fondation

Placés à une profondeur d’environ 60 centimètres afin de se situer à une zone hors gel sous terre et sur un diamètre d’approximativement 16 centimètres, les plots en béton qui vont venir supporter les lambourdes de la terrasse sont également consolidés par des tiges métalliques. Notez qu’il existe des plots réglables qui peuvent vous permettre de réaliser d’éventuelles remises à niveau dans le futur. Une option similaire qui a fait ses preuves : la pose d’une terrasse bois sur des vis de fondations.

La combinaison fondation et dalle en béton armé

Techniquement la solution la plus fiable, c’est néanmoins également la plus difficile à mettre en œuvre et la plus coûteuse. En effet, pour s’affranchir du phénomène retrait-gonflement du sol argileux, les fondations doivent être creusées à une profondeur importante généralement comprise entre 0,80 et 1,20 mètre. Solide et fiable, la combinaison fondations et dalle en béton armé est moins soumise aux mouvements du sol argileux et constitue une base solide pour votre terrasse.

Vous souhaitez faire construire une terrasse ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.

Construction d'une terrasse sur un sol argileux : les choses à savoir ! 

C’est vrai dans tous les cas, mais encore plus en présence d’un sol argileux : votre terrasse doit absolument être désolidarisée de votre maison afin d’éviter de faire porter des efforts supplémentaires à cette dernière.

Coté végétation, si la mise en terre de plantes de petite et moyenne taille n’est pas dangereuse pour votre terrasse, la présence d’arbres à proximité pourrait en revanche venir déstabiliser la structure et créer des mouvements au niveau de la construction. Si la superficie de votre jardin ne vous permet toutefois pas de placer votre terrasse à une distance suffisante de vos arbres, qui correspond à la hauteur de ces derniers à maturité, veillez à installer des écran anti-racines à une profondeur minimale de 2 mètres.

Terrasse sur sol argileux : quel revêtement choisir ?

Construire une terrasse sur un sol argileux vous laisse une grande liberté en termes de revêtements. Toutefois certaines précautions doivent être prises.

Les terrasses en bois

Esthétique et chaleureuse, la terrasse en bois est un grand classique qui continue de plaire et d’être très tendance. Plus ou moins onéreux selon l’essence choisie, ce matériau nécessite un entretien assez important afin de durer dans le temps. Pour être stable et ne pas subir les éventuels mouvements de terre argileuse, la terrasse en bois doit être, comme vu plus haut, posée sur des plots en béton fixés au sol ou sur des vis de fondation. Les plots réglables doivent être privilégiés afin de pallier les dénivelés de terrain existants ou qui pourraient survenir.

Les terrasses en pierre

Inconditionnelle, la terrasse en pierre apporte cachet et élégance à une maison. Ce matériau noble est également résistant au gel, facile d’entretien et permet un large choix de teintes. En termes de pose, la pierre naturelle peut se faire sceller ou coller sur une dalle en béton coulée au préalable, ou bien être posée sur lit de sable. Sur un sol argileux, la pose sur lit de sable est possible, et suppose d’accepter que les dalles bougent un peu dans le temps. La combinaison fondations et dalle béton est recommandée afin d’obtenir une construction solide et durable.

Les terrasses en béton

Nécessitant peu d’entretien et autorisant un grand nombre de personnalisations, la terrasse en béton demande des fondations profondes afin de ne pas se fissurer. Un système fondation plus dalle en béton armé sera donc mis en place, puis recouvert de la chape béton de finition pour obtenir le rendu souhaité.

Les terrasses en carrelage extérieur

Roi de l’imitation, le carrelage extérieur est parfait pour une terrasse facile d’entretien, à condition de choisir un carrelage adapté, qui se posera, comme la pierre, sur une structure dalle béton.

Notre
sélection

Carrelage de sol extérieur XT20

Une gamme de carrelages de sol extérieur robustes avec un entretien limité, qui imitent des matériaux nobles (pierre, ardoise, etc.).

Découvrir ce produit
Besoin d’un spécialiste pour construire votre terrasse ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.