Faire pousser un mur végétal chez soi : mode d'emploi

18 Juin 2021Sophie Dumaret

Décoration naturelle, ambiance zen et design, le mur végétal permet de créer un véritable havre de paix et d’ajouter une petite touche verte à votre logement. C’est le juste milieu entre les plantes en pot et la végétation d’un jardin. Vous n’avez pas la main verte ? Pas d’inquiétude ! Son installation et son entretien sont à la portée de tous, à condition de connaître certaines règles d’or. 

Le mur végétal naturel : le bon choix

L’ambiance forêt tropicale mise à part, quel est l’avantage d’avoir un mur végétal à la maison vous demandez-vous ? L’importance des plantes n’est plus à démontrer, et les plantes ont un effet relaxant, apaisant et vivifiant.

Plus grands producteurs d’oxygène sur terre, les plantes participent également à l’assainissement de l’air que nous respirons. Aussi, en plus d’être esthétique, le mur végétal permet de purifier l’air avec un système de filtration des poussières fines 100% naturel. En conservant et régulant l’humidité, votre mur végétal vous permettra de créer un espace intérieur plus frais et bien plus agréable. Bon pour le moral, et bon pour la santé, puisque le fait d’avoir un mur végétal chez soi contribue à la diminution de troubles tels que les maux de tête…

Enfin, à l’extérieur, le jardin vertical fonctionne comme une barrière insonorisante et absorbe jusqu’à 41% de bruit supplémentaire par rapport à une façade traditionnelle, permettant de ce fait de réduire la pollution sonore. 

Si toutefois vous n’êtes pas tout à fait convaincu par la solution naturelle ou que son entretien vous rebute, sachez qu’il existe l’option stabilisée qui consiste à figer la plante naturelle par un processus similaire à celui de la taxidermie. Ou vous pouvez tout simplement opter pour l’option du mur végétal artificiel. Ces options auront tout leur attrait esthétique, mais sans les bénéfices santé de la Nature…

Mur végétalisé dans séjourUn mur végétalisé qui donne un coup de frais au séjour...

Intérieur ou extérieur : quel endroit privilégier ?

Dedans, bien au chaud

Salon, salle à manger, cuisine, salle de bain ou même chambre, le mur végétal peut être installé partout. Devenu un réel élément tendance ces dernières années, tout est possible en termes de choix d’emplacement. Ce dernier dépendra des plantes que vous choisirez mais aussi du style que vous voulez donner à votre pièce à vivre. L’important est de les placer selon leur besoin en humidité et en lumière. Il faut simplement éviter le soleil direct, qui pourrait brûler les plantes et la proximité des sources de chaleur (cheminée, radiateur). Evitez également les espaces de circulation, comme les couloirs, car les plantes ont besoin d’espace et vous risqueriez de les abîmer en passant.

Vous pouvez même installer votre mur végétal dans une pièce peu lumineuse. Il faudra juste prévoir un éclairage suffisant. Dans tous les cas ou presque – sauf pour une pièce sous verrière par exemple – un éclairage artificiel adapté sera nécessaire pour assurer la bonne croissance des plantes. 

Le mur végétal attire l’œil et devient un élément de déco à part entière. Tenez-en compte dans l’aménagement de votre pièce, ne le collez pas à des meubles, laissez-le s’affirmer en profitant d’un grand mur inoccupé par exemple. 

Enfin, même si la majorité d’entre elles sont passe-partout, certaines plantes vivent assez mal le confinement. Choisissez donc méticuleusement votre plante. 

Dehors, au grand air

Le mur végétal extérieur est un élément décoratif indépendant de votre jardin. Choisir de le placer à l’extérieur a de nombreux avantages : cacher un mur disgracieux, améliorer son isolation thermique ou phonique, mettre en valeur votre façade, créer une petite oasis de verdure sur son balcon ou masquer un vis-à-vis pour disparaître de la vue des voisins un peu trop curieux… Tout est possible ! 

Le principal critère à prendre en compte est l’exposition du mur, qui déterminera les plantes adéquates, ainsi que sa hauteur (plus le mur est haut, plus son entretien s’avère difficile). On choisira des plantes différente pour un mur exposé à l’ombre et un mur qui bénéficie d’une exposition ensoleillée. 
 

Mur végétal salon

La culture et les techniques de pose : à vous de jouer

Une fois décidé de l’emplacement de votre mur végétalisé, il ne reste plus qu’à l’installer. Voici quelques astuces pour jouer les jardiniers en herbe. 
Tout d’abord, sachez que vous avez le choix entre deux grands modes de culture.

  • La culture hydroponique, c’est-à-dire sur un substrat neutre et inerte, comme les fibres de coco, les billes d’argile, la laine de roche ou la pouzzolane, qui s’impose naturellement à l’intérieur, car ils retiennent l’humidité…
  • La culture classique, qui s’appuie sur un support vivant tel que la terre, les tourbes, le compost. 

Le premier système a l’avantage d’être facile à mettre en place, léger et d’être économique. Le deuxième, de ne pas avoir à ajouter trop fréquemment d’autres nutriments que ceux présents dans les substrats.

Concernant la pose du mur végétal, plusieurs techniques s’offrent à vous. Pour l’extérieur, vous pouvez par exemple opter pour la méthode « GreenWall » assez basique, qui consiste à empiler des cages remplies de sphaigne (un genre de mousse végétale). 

Pour l’intérieur, la plus pratique et durable est la méthode dite « Patrick Blanc » (inventeur des murs végétaux). Les plantes sont insérées dans un feutre horticole (support végétal inerte et imputrescible, fabriqué à partir de fibres textiles agglomérées), lui-même posé sur une armature fixée sur des panneaux de pvc expansé. Idéal pour les particuliers et amateurs, vous trouverez sur le marché de nombreux kits à monter soi-même. Un système d’irrigation est bien sûr nécessaire pour permettre un arrosage régulier – et maitrisé - des plantes.

Préférez les plantes résistantes et de petite taille, qui ne poussent pas trop vite, pour limiter l’entretien. N’oubliez pas que, une fois les plantes fixées au mur, vous ne pourrez plus les déplacer au gré des saisons ni de vos envies, comme vous pourriez le faire avec des plantes vertes en pot. 
 

Mur végétalisé salonCrédit photo : Pinterest / cotemaison.fr

Esprit mur végétal à la maison : nos astuces préférées

  • Détourner des palettes comme support

Vous venez de récupérer une palette en bois ? La transformer en un mur végétal tendance peut être une solution récup’ idéale ! 100% écologique et gratuit, vous en trouverez auprès de certains magasins ou sur des zones industrielles. Facilement fixable sur un mur ou à adosser, à vous de choisir ! Petit conseil, choisissez des palettes en bon état pour vous éviter trop de préparation au préalable.

  • Faire grimper une plante en pot sur une structure fixée au mur 

Faire grimper des plantes en pots sur une structure fixée au mur est une des options la plus facile. Il s'agit ici de confectionner un treillis en métal, avec des lattes en bois ou encore un treillis en bambou, sur lequel la plante - à choisir grimpante évidement - va s'accrocher. Osez également le détournement d'objets : de vieilles grilles d'arbre en fonte, un petit portillon en fer forgé, un vieux paravent ou une tête de lit en cannage peuvent retrouver une seconde vie en servant de tuteurs...

  • Le rideau de plante : des plantes vertes tombantes dans un bac en hauteur

Vos murs sont remplis de photo de famille et vous manquez d'espace sur le rebord de vos fenêtres ? Laissez-vous séduire par les plantes suspendues ou posées en hauteur !

Pour ce faire, vous pouvez accrocher des pots en bois, en plastique ou en céramique au mur ou au plafond. Il existe des pots spécialement conçus pour des plantes tombantes, pourvus d’anses ou de chaînes déjà fixées à suspendre. La technique du macramé est également idéale puisqu'elle permet de suspendre un pot dans un filet. Si vous souhaitez quelque chose de plus original, vous pouvez détourner l’utilisation d’une échelle pour la suspendre, ou même confectionner une structure en bois avec fixation d’un grillage dessus, pour pouvoir poser vos pots ou bacs de plantes. De même, il est possible de poser des bacs de plantes sur le haut de vos meubles ou sur le rebord - sécurisé - d'une mezzanine, ce qui permettra de créer un joli rideau de plantes tombantes. 

Mur végétal palette
Crédit photo : Pinterest / blog.zodio.fr

Côté budget : faire le tour des coûts

Concernant le prix, c’est la taille qui va déterminer le tarif de votre mur végétal. Comptez entre 500 et 1000 € le m² tout compris en passant par un professionnel. Cette fourchette est assez large, car les prix varient fortement en fonction de la technique choisie, du système d’arrosage, de l’équipement etc. Sachez que le prix au m² est dégressif : plus la surface de votre mur est grande, plus le coût au m2 carré sera bas, car le prix des différents équipements – comme la pompe – sera mieux réparti. Ajoutez à cela le prix de l’eau : environ 6 € par an pour un mur végétal en circuit fermé avec pompe, contre 60€ pour un circuit ouvert. Enfin, pensez au prix de l’électricité, environ 85€ par an pour un éclairage LED. Là aussi, cela varie en fonction de l’éclairage sélectionné. 

Si toutefois vous ne souhaitez pas investir autant, sachez que les kits à monter soi-même sont moins onéreux que faire appel à un professionnel.
 

mur végétal petite superficieCrédit photo : Pinterest / casacor.abril.com.br

Et pour l'entretien : besoin d'avoir la main verte ?

Soyez rassuré, vous n’avez pas besoin de vous appeler Le Nôtre pour prendre soin de votre mur végétalisé. Toutefois, ne négligez pas le minimum d’entretien que demande un mur végétal, il nécessite un peu plus d’attention que de simples plantes en pots. Sachez qu’il y a deux types d’entretiens. D’une part, l’entretien des végétaux et d’autre part, la maintenance des systèmes. Vous devrez pour le premier, enlever les feuilles mortes et les mauvaises herbes, tailler certaines plantes pour limiter leur croissance et les nettoyer régulièrement, voire les remplacer si besoin. Pour le deuxième, pensez à surveiller l'état du système d’irrigation, les programmateurs, l’éclairage et l’apport en nutriments.

Vous voilà donc armé pour vous lancer dans la mise en place d’un mur végétal. Petit plus, l’agréable sensation de l’avoir installé vous-même. Une fois fini vous pourrez vous jeter des fleurs (littéralement !).

Abonnez-vous à notre newsletter
Recevez votre dose d’inspiration chaque semaine dans votre boîte mail.
Je m'abonne
La Maison Saint-Gobain traite vos données pour vous envoyer ses newsletters. Consultez la rubrique "Vos données et vos droits" pour en savoir plus.