Trouver un artisan
Je suis un pro
Trouver un artisan

Êtes-vous prêt à passer aux toilettes sèches ?

25 Mai 2022Damien Varys

Sur une année, nous consommons 10 m3 d’eau potable par personne aux toilettes. C’est la seconde source de consommation d’eau potable domestique, juste après la salle de bain. À l’heure où le réchauffement climatique n’est plus un débat, mais une criante vérité, l’économie d’eau potable devient une nécessité absolue. Une solution pour économiser l’or bleu est plutôt simple à mettre en place : l’installation de toilettes sèches plutôt que des WC traditionnels.

Pourquoi passer aux toilettes sèches ?

Pas moins de 60% de notre consommation d’eau potable est utilisée pour un usage hygiénique corporel et domestique, dont les toilettes. En tirant la chasse d'eau, nous éliminons nos déchets organiques avec de l’eau potable. Cette eau doit ensuite être traitée par une station d’épuration. Un processus qui demande de l’énergie. En moyenne 60% de l’eau à épurer provient des toilettes.

Comme si ce tableau n’était pas suffisamment noir, il faut ajouter les produits chimiques que nous utilisons pour nettoyer nos toilettes. Ces produits participent à la pollution des mers, des océans et eaux souterraines.

L’utilisation de toilettes sèches permettrait d’économiser de l’eau potable et de prendre en charge nos déchets organiques. C’est l’un des gestes les plus écologiques que nous avons à disposition. Et ce n’est même pas très compliqué à mettre en place.

toilette seche

Comment fonctionne les toilettes sèches ?

Les toilettes sèches fonctionnent sans eau. Les déchets tombent dans un sceau où ils sont stockés jusqu’au besoin de vidange. Les déchets sont ensuite traités par compostage. À chaque passage aux toilettes, plutôt que de tirer la chasse, l’utilisateur dépose une couche de matière carbonée sur ses déchets. De cette façon, il ajoute l’apport d’azote et de carbone suffisant pour un bon compostage.

Simple, mais aussi pratique, nullement besoin de parfumer vos toilettes sèches. Cette matière carbonée bloque également les odeurs.

Les différents systèmes de toilettes sèches

Il existe 3 différents types de toilettes sèches :

  • Les toilettes dites à litière bio maîtrisée : il s’agit du modèle le plus courant. On l’appelle par ailleurs toilettes à compost. On utilise de la matière carbonée, de la sciure, pour réaliser le compostage des déchets. Il n’est pas obligatoire de séparer les urines.
    Les avantages de ce système sont nombreux : un prix abordable, une simplicité d’usage et d’installation.
    Côté inconvénient, ce système demande une fréquence de vidange élevée. On conseille généralement ce type de toilettes sèches pour un usage modéré.

 

  • Les toilettes à déshydratation : ce modèle peut être manuel ou automatisé. Les toilettes vont sécher les déchets. Il n’y a pas besoin de matière carbonée pour réaliser le compostage.
    Les avantages de ce modèle : pas de sciure à employer, un entretien des toilettes sèches plus espacé. Enfin, il convient à un usage intensif.
    Les inconvénients de ce modèle : l’installation est coûteuse, car elle nécessite des travaux de terrassement. Contrairement au premier modèle, il ne s’agit pas de toilettes sèches mobiles.

 

  • Les toilettes sèches à lombricompostage : ce modèle peut être automatisé ou manuel. Il nécessite la séparation des urines.
    Ce modèle a pour avantage d’espacer de plusieurs semaines la vidange.
    Pour les inconvénients, il faut penser à un traitement séparé des urines et à entretenir les conditions de vie des vers de fumier.
toilettes seches

Où trouver la sciure pour mes toilettes sèches ?

Si vous optez pour le premier modèle de toilettes sèches, celui à compost, vous devez acheter de la sciure. La plus recommandée est la sciure de pin qui assure à la fois une utilisation simple et une bonne odeur. Vous pouvez également employer d’autres essences de bois comme le châtaigner ou le chêne.

Attention, n’utilisez jamais de sciure provenant de bois traité, celui-ci ne pourra pas se composter. La sciure pour toilettes sèches peut être achetée ou directement récupérée auprès d’une scierie.

Où composter les déchets ?

La loi française oblige les utilisateurs de toilettes sèches à composter leurs déchets. Le compostage doit s’effectuer en bac, il est donc nécessaire d’avoir un minimum de 2 m2 à l’extérieur pour installer un composteur. C’est d’ailleurs pour cette raison que les toilettes sèches sont difficiles à installer dans les grandes villes. Tous les logements ne disposent pas forcément d’un extérieur suffisant.

Pour le compostage, sachez que les déchets organiques peuvent être mélangés aux déchets de cuisine et de jardin. L’urine peut également être mise au même endroit, à condition que celle-ci soit stérile. Il faudra ainsi séparer l’urine en cas de maladie ou de prise de médicaments.

Une fois compostés, vos déchets deviennent de l’humus et peuvent être utilisés au jardin.

Alors, prêt à passer aux toilettes sèches ?

Abonnez-vous à notre newsletter
Recevez votre dose d'inspiration dans votre boîte mail.
La Maison Saint-Gobain traite vos données pour vous envoyer ses newsletters. Consultez la rubrique "Vos données et vos droits" pour en savoir plus.

Pourquoi choisir La Maison Saint-Gobain pour vos travaux ?

Je trouve un artisan

Un conseiller dédié
01 88 24 70 05

Des professionnels partenaires ?
proches de chez vous

Votre acompte garanti et vos paiements sécurisés