Demain vos toilettes vous sauveront la vie !

20 Novembre 2020Belinda Tempier

Dingue, mais vrai ! Cette innovation nous la devons à un groupe de chercheurs de l’Université de Stanford en Californie. A l’origine de ces toilettes d’un nouveau genre, le professeur Sanjiv Gambhir.

Des toilettes qui détectent le cancer

Ces toilettes intelligentes ne vous lavent pas, ne chauffent pas, ou ne sèchent pas votre derrière comme les WC japonais, non, elles détectent si vous êtes atteint d’une maladie grave. Comment ? Les toilettes analysent en temps réel votre urine et vos selles. Elles sont capables de détecter les marqueurs tumoraux d’un cancer du colon ou urologique, et autres maladies génétiques.

Pour aller plus loin dans l’analyse, les toilettes filment également s’assurant que le volume et la viscosité de vos selles sont normaux. Les données récoltées sont ensuite stockées de manière sécurisée sur cloud. L’idée est de pouvoir retransmettre les données au professionnel de soin chargé du patient.

Des toilettes qui seraient utiles à toutes les personnes ayant des prédispositions à développer un cancer du colon ou urologique, ou d’autres maladies comme l’insuffisance rénale ou le cancer de la prostate.

Encore plus surprenant, si c’est encore possible de vous surprendre, les toilettes du professeur Gambhir reconnaissent votre fessier, ou plutôt votre empreinte anale.

Pour le moment, un prototype mais pas de commercialisation

Le professeur Gambhir n’est qu’au début de cette aventure qu’il a commencé il a 15 ans. Pour le moment 21 personnes ont testé ces toilettes bonnes pour la santé. L’objectif est d’augmenter ce nombre de participants pour proposer cette technologie aux hôpitaux et aux professionnels de santé.

Sachez que ce n’est pas le seul scientifique à travailler sur les toilettes comme outil de la santé de demain. Une startup basée à New York a commercialisé en 2018 un siège de toilettes qui sait détecter une insuffisance cardiaque.

Alors demain, les toilettes comme outil de contrôle de notre santé ? Plutôt malin, quand on sait que l’on y passe 3 ans au cours d’une vie !

Abonnez-vous à notre newsletter
Recevez votre dose d’inspiration chaque semaine dans votre boîte mail.
Je m'abonne
La Maison Saint-Gobain traite vos données pour vous envoyer ses newsletters. Consultez la rubrique "Vos données et vos droits" pour en savoir plus.