Prêt à vivre dans une tiny house ?

17 Novembre 2020Julie Chauvin

Aujourd’hui nous nous intéressons à un mouvement venu tout droit des Etats-Unis, et qui commence déjà à faire des émules chez nous. Que se cache-t'il derrière le mouvement des tiny houses, ces minuscules maisons de bois, où certains ont choisi de vivre ?

D’où vient le mouvement Tiny House ?

Si vous n’aimez pas les anglicismes, vous pouvez parler de micro-maisons. Cependant, on parle de “Tiny House” car le mouvement a vu le jour outre atlantique. Une surprise car les États-Unis sont habituellement le pays de la démesure ! Les familles américaines ont en effet l’habitude de vivre dans des maisons assez grandes, pour ne pas dire très très grandes. Pour vous donner un exemple, la taille moyenne des nouvelles maisons individuelles est passée de 165 m² en 1978 à plus de 247 m² en 2013, soit une augmentation de près de 50% !

En réaction, le mouvement “small house” a d’abord vu le jour dans les années 2000. L’idée était de retourner à des logements de taille plus modeste, entre 37m² et 97m². Puis dans un second temps est née l’idée des tiny house ou micro-maisons.

tiny house

Qu’est-ce qu’une tiny house ?

Une tiny house est donc une maison de moins de 37m². Ces maisonnettes, généralement fabriquées en bois, peuvent être déplacées et comportent toutes les commodités d’une maison traditionnelle. Elles sont optimisées pour être ultra fonctionnelles. Certaines font même 9m², la taille d’une chambre étudiante. Si vous avez du mal à vous imaginer vivre dans un aussi petit espace, c’est que vous passez à côté de l’essentiel. La base même du mouvement est de passer moins de temps dans nos intérieurs et de se reconnecter aux autres et à la nature. Bon, avec le confinement, c’est peut-être moins simple à mettre en application en ce moment.

À qui s’adressent les tiny house ?

Être propriétaire d’une tiny house, c’est adhérer à une philosophie de vie qui se veut minimaliste, proche de la nature et définitivement moins consumériste (vous n’avez tout simplement pas la place pour acheter quoi que ce soit d’inutile !).

Alors bien sûr, si vous avez une famille nombreuse, vivre dans une tiny house est vivement déconseillée (voire impossible), mais pour les célibataires ou les couples sans enfant, cette solution offre bien des avantages. Moins de contraintes, moins de dépenses, moins de temps à entretenir la maison, plus de liberté, une empreinte carbone réduite et surtout elle vous encourage à passer plus de temps à l’extérieur. Finalement, la tiny house ouvre un bel horizon de possibilités !

tiny house
Abonnez-vous à notre newsletter
Recevez votre dose d’inspiration chaque semaine dans votre boîte mail.
Je m'abonne
La Maison Saint-Gobain traite vos données pour vous envoyer ses newsletters. Consultez la rubrique "Vos données et vos droits" pour en savoir plus.