8 erreurs à ne pas commettre en engageant des travaux en copro'

20 Décembre 2022Damien Varys

Qu’il s’agisse d’une copropriété verticale (immeuble) ou horizontale (lotissement), s’il est bien-sûr possible d’effectuer des travaux chez soi, plusieurs règles et précautions doivent être observées. Malheureusement, bien souvent, les travaux en copro’ sont engagés sans prendre en compte un certain nombre de mesures et c’est alors que les complications interviennent … Afin de s’éviter des soucis et de préserver une bonne harmonie avec son voisinage, découvrez les 8 erreurs à ne pas commettre en entreprenant des travaux en copro’.

#1- Ne pas s’être renseigné sur les autorisations préalables

#1- Ne pas s’être renseigné sur les autorisations préalables

En copropriété, l’une des erreurs les plus fréquentes est de ne pas s’être renseigné sur les autorisations préalables. Selon la nature des opérations, plusieurs approbations peuvent être nécessaires. C’est notamment le cas lorsque le chantier touche l’aspect extérieur du logement (parties communes de l’immeuble ou éléments visibles depuis l’extérieur).

Au sein d’un immeuble, sont considérés comme parties communes la structure porteuse du bâtiment, les canalisations qui traversent les différents logements ainsi que les coffres, gaines et têtes de cheminées. Pour des travaux réalisés sur ces parties, il est indispensable d’obtenir au préalable l’accord des copropriétaires. Ce dernier doit être obtenu par un vote à la majorité absolue réalisé dans le cadre d’une assemblée générale. Un second vote peut être organisé en cas de désaccord.

Hormis les travaux qui touchent les parties communes, tous les travaux intérieurs (révision de l’agencement avec destruction de cloisons, réfection de la cuisine / salle de bains, isolation par l’intérieur, travaux de peinture, pose de revêtements de sols etc.) peuvent être réalisés sans autorisation préalable.

#2 - Ne pas se renseigner sur la nécessité ou non d’avoir un permis de construire

#2 - Ne pas se renseigner sur la nécessité ou non d’avoir un permis de construire

L’accord des copropriétaires n’est pas toujours suffisant pour engager des travaux en copro’ et il faut veiller à ne pas faire l’erreur de s’en contenter sans s’être renseigné sur le permis de construire. Ce dernier est notamment exigé pour les projets de construction et / ou d’extension de plus de 20m2 ou 40m2 en zone urbaine. Il en est de même pour les travaux qui modifient la destination première d’un local.

#3 - Ne pas s’être renseigné sur les subventions possibles

#3 - Ne pas s’être renseigné sur les subventions possibles

Dans le cadre de travaux de rénovation énergétique il est possible de bénéficier de plusieurs subventions dont il serait dommage de se priver par manque de renseignement. Les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), MaPrimeRévov’, l’éco-prêt à taux zéro ou encore les aides de l’Anah tel que le programme “Habiter Mieux Copropriété” sont quelques exemples des dispositifs proposés.

#4 - Ne pas respecter les horaires de travaux

#4 - Ne pas respecter les horaires de travaux

Afin de vivre en harmonie avec ses voisins, il est capital de veiller à bien respecter les horaires de chantier. Les créneaux pendant lesquels il est possible de faire des travaux sont encadrés par la loi. Celle-ci indique qu’il est possible d’effectuer des travaux lourds de 7h à 20H du lundi au samedi. Pour ce qui est des travaux de moindre envergure, ceux-ci sont autorisés du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 14h30 à 19h, le samedi entre 9h et 12h ainsi que de 15h à 19h et enfin le dimanche entre 10h et 12h.

 #5 - Ne pas utiliser les matériaux prescrits

#5 - Ne pas utiliser les matériaux prescrits

Si les travaux concernent les parties communes ou sont visibles de l’extérieur de l’habitation, il est important d’utiliser les matériaux préconisés. Ceux-ci peuvent être consignés dans le PLU de la commune ou bien au sein du règlement de copropriété.

#6 - Ne pas demander la réalisation de plusieurs devis

#6 - Ne pas demander la réalisation de plusieurs devis

Selon l’entreprise choisie et les matériaux utilisés, le prix des travaux peut fortement varier. Afin de pouvoir bénéficier du meilleur rapport qualité-prix, il est donc essentiel de démarcher plusieurs entreprises afin de demander la réalisation d’au moins deux devis de sociétés différentes.

 #7 - Faire appel à des artisans sans signer de contrat

#7 - Faire appel à des artisans sans signer de contrat

Lorsque les travaux ont été votés en assemblée générale par l’ensemble des copropriétaires et après la réalisation de plusieurs devis, il est impératif de signer un contrat avec la société sélectionnée. Ce contrat est une sécurité quant au bon déroulement des travaux et offre également de nombreuses garanties indispensables en cas de recours après la réception des travaux.

 #8 - Effectuer soi-même les travaux

#8 - Effectuer soi-même les travaux

Pour la même raison qu’il est important de signer un contrat avec la société choisie pour réaliser les travaux, il n’est pas conseillé de prendre en charge soi-même le chantier. Même si ses talents de bricoleur sont reconnus de tous, faire appel à un professionnel permet de bénéficier des garanties légales.

Abonnez-vous à notre newsletter
Recevez votre dose d'inspiration dans votre boîte mail.
La Maison Saint-Gobain traite vos données pour vous envoyer ses newsletters. Consultez la rubrique "Vos données et vos droits" pour en savoir plus.

Pourquoi choisir La Maison Saint-Gobain pour vos travaux ?

Je trouve un artisan

Un conseiller dédié
01 88 24 70 05

Des professionnels partenaires ?
proches de chez vous

Votre acompte garanti et vos paiements sécurisés