Rénovation de toiture à Chennevières-sur-Marne

Si vous souhaitez restaurer votre toit, présumez que cela inclura des travaux variés. Par ailleurs, le toit d’un logement est formé non seulement du protège-comble, la plupart du temps élaboré à partir de tuiles ou d’ardoises, qui protègent votre bâtiment des éléments externes et promettent l’herméticité de votre logement, mais il est formé en outre de l'ossature, des éléments d'isolement ainsi que des entrebâillements distincts, œils-de-bœufs ou fenêtres de comble.

Quels sont les facteurs ayant un impact sur la somme que va coûter le projet ?

La somme à donner pour un chantier pour un renouvellement de toiture dépendra de multiples détails qu’il est important de savoir dans le but d'éviter les mauvaises surprises. Première donnée remarquable : l'étendue de la toiture. Ça paraît rationnel, plus la dimension de toit qu'il faut renouveler est considérable, plus les coûts des expertises vont être hauts.

Deuxième élément : la quantité de travail à envisager. Pour ce facteur, on regarde l'usure de votre toiture existante qui va décider quels types de chantiers qu'il est nécessaire de faire. Cela peut possiblement aller d'une sommaire réparation de la partie extérieure à la réparation pleine de la charpente en passant par remplacement de la partie isolante.

Les éléments que vous sélectionnez. À n'en pas douter, nous parlons d'une donnée fondamentale qui jouera sur le coût. En effet, les prix ne seront pas identiques en fonction des matériaux que vous sélectionnez.

Pour illustrer, le coût quant à un toit en tuiles en terra cotta va être à peu près de 50 euros HT du mètre carré alors qu’il atteint plus de 90 HT euros par mètre carré pour une toiture en ardoise et encore plus pour une toiture en chaume pour laquelle il est nécessaire de vous attendre à la plupart du temps 120 euros au m².

Quel sera le lien prix-matériel ?

Le montant sera aux alentours de 50 euros HT du mètre carré pour des tuiles en poterie.

  • C'est à peu de chose près un montant analogue (même s'il est un peu moins dispendieux) pour des tuiles en béton : 45 euros HT au mètre carré.
  • Pour du shingle (ou bardeau bitumé), présumez 55 euros HT au mètre carré.
  • Au sujet des ardoises, comptez une dépense située au sein de 90 et 155 euros HT au m².
  • Concernant du zinc, considérez 55 euros HT au m².
  • Pour de l'acier, présumez une dépense comparable à 35 euros HT du mètre carré.
  • À propos une toiture en chaumière, anticipez 120 euros HT au m².

Finalement, vous pouvez acheter de même les tuiles avec des cellules photovoltaïques, plus coûteuses, pour lesquelles il est nécessaire de compter entre 900 et 2000 euros HT par m². La récupération de votre ancienne couverture va avoir elle aussi un coût !

En outre, afin de préparer votre projet, une société va être obligée d'ôter votre couverture actuelle, enlever les gravats et préserver l'armature avec une protection. Ce travail préalable qu'on ne peut pas esquiver donne une dépense de 1 200 € en moyenne, concernant la restitution simple d'un toit de grandeur traditionnelle (15 € TTC/m2), et parfois le double si l'expulsion des gravats et le bâchage sont inclus. Dans le cas où vous rénovez l'entièreté de votre couverture, il est peut-être logique de se saisir de cette occasion afin de bonifier l'aptitude de consommation d'énergie de votre résidence en sélectionnant un isolement du toit externe. À propos d'une isolation et couverture neuve, cela change de 150 € à 250 € au m² en fonction de la qualité d’isolation sélectionnée.