Eco rénovation : quelles solutions choisir pour un habitat durable et sain ?

Vous démarrez des travaux de rénovation dans votre logement ou de construction ? Et vous aimeriez par la même occasion prendre soin de votre santé et celle de vos proches, tout en préservant l’environnement et les ressources énergétiques de la planète, en vous lançant dans un projet d’éco rénovation ? C’est un projet enthousiasmant et plein de sens, mais attention aux idées reçues…  Eco rénovation, éco-matériaux, matériaux biosourcés : on vous aide à faire les bons choix !

Quels matériaux choisir pour un habitat plus durable et plus sain ?

Un projet à venir ?

Eco rénovation et rénovation énergétique : quelles différences ?

La rénovation énergétique consiste à rénover un bâtiment pour améliorer son efficience énergétique. Dit plus simplement, elle permet de faire des économies d'énergie et donc de limiter les émissions de C0₂ liée à l’habitation du logement (en intervenant principalement sur son isolation thermique, son système de chauffage, sa ventilation...) et contribue par la même occasion à l’amélioration du confort de ses habitants au quotidien. 

Eco rénovation et aides de l’état

L’éco rénovation va un cran plus loin : si elle intégre bien évidement la logique d’amélioration de la performance énergétique du bâtiment dans une optique de lutte contre le réchauffement climatique, elle intègre la limitation des émissions de C0₂ d’un bâtiment et la diminution de sa consommation d’énergie non seulement au cours de son habitation, mais prend également en compte l’impact des matériaux, techniques et énergie utilisés lors de sa rénovation et de la conduite du chantier.

L’éco rénovation vise également de hautes performances sur d’autres critères : préservation de l’environnement, des éco systèmes et des ressources naturelles (énergie mais aussi eau), réduction des déchets et de la pollution, qualité de l’air, santé des habitants, qualité sanitaire des matériaux, équipements et solutions mises en œuvre. 

Intégrant la rénovation énergétique et faisant intervenir des matériaux et des équipements choisis pour leur performance, l’éco rénovation vous permet d’alléger la facture de vos travaux car elle vous permet de bénéficier des mêmes aides financières, telles que le Crédit d’Impôt Transition Energétique, l’Eco prêt à taux zéro, les CEE et la TVA à 5,5%, voire même à des aides complémentaires en fonction des localités.

Quels matériaux pour une éco rénovation ?

Si vous lisez cet article sur l’éco rénovation, vous avez sans doute déjà entendu parler d’éco-matériau et de matériau biosourcé ! Le point sur ces notions pas toujours évidentes à appréhender.

 

Les éco-matériaux, qu’est-ce que c’est ? 

Officiellement introduite en France par la loi dite « Grenelle 2 », la notion d’éco-matériau ne connait pourtant pas aujourd’hui de définition officielle… En effet, l’analyse des impacts environnementaux est une science complexe qui fait appel à de très nombreux paramètres et règles car les impacts sont multiples et ne sont pas si intuitifs.

Ainsi par exemple, un matériau à priori bénéfique pour la lutte contre le réchauffement climatique peut s’avérer beaucoup moins bénéfique pour la préservation des ressources en eau potable…

Les impacts ne sont pas limités à la fabrication des matériaux mais également à leur usage tout au long de leurs vies, depuis l’extraction des matières premières jusqu’à leur recyclage effectif, en passant par leur transport et leur utilisation. Et pour s’assurer de l’écoconception de ses matériaux – et pouvoir leur apposer le qualificatif « éco-matériau » - le fabriquant réalise une analyse de cycle de vie respectant elle-même une méthode bien encadrée et normée. 

L’analyse du cycle de vie, prérequis pour pouvoir parler d’éco-matériau
L’analyse du cycle de vie, des résultats qui portent sur de nombreux critères

Pour faire simple, les éco-matériaux… ce n’est pas si simple !

Pour garantir la sécurité des habitants, les matériaux de construction répondent à des normes bien précises, en fonction de leur utilisation : isolation, toiture, structure… Lorsque l’on choisit un matériau pour sa maison, sa conformité pour un usage donné est la première des choses à vérifier.

Le second point critique, c’est la qualité de sa mise en œuvre par les professionnels du bâtiment lors de la rénovation : vous pouvez vous offrir le plus « éco » des matériaux, s’il est installé n’importe comment, le résultat sera totalement contreproductif, tant pour l’environnement que pour votre confort et votre santé.

Viennent ensuite les caractéristiques environnementales, et là, au-delà de l’impact environnemental des matériaux utilisés, c’est bien l’impact environnemental de votre maison dans son ensemble et tout au long de sa vie qu’il faut prendre en compte, l’utilisation exclusive de matériaux dits écologiques n’étant malheureusement pas la garantie d’obtenir une éco rénovation bien menée et une maison plus « écologique ».

Les matériaux biosourcés, plus vertueux que les autres ? 

Matériau biosourcé, éco-matériau : on confond bien souvent les deux, mais ce n’est pas la même chose. 

Le fait qu’un matériau soit biosourcé signifie simplement qu’il est composé, soit intégralement, soit en partie, de composés issus du vivant (végétal ou animal).

Il n’existe pas aujourd’hui de seuil minimal de composition, mais les matériaux 100% biosourcés sont relativement rares: le bois massif, la chaume; la terre cuite... Par ailleurs certains matériaux dits « conventionnels »… peuvent être composés d’ingrédients biosourcés ! Il n’est donc pas toujours évident de s’y retrouver…

En termes d’impact écologique, le fait qu’un matériau soit biosourcé signifie uniquement qu’il est biosourcé, et non qu’il est issu de l’agriculture bio ! Comme on l’a vu juste au-dessus, il n’est pas possible de comparer deux matériaux ex nihilo, sans prendre en compte le contexte de leur production et de leur usage.

Quant à la question de savoir si un matériau biosourcé sera plus sain qu’un autre matériau, c’est une bonne question… qui n’a pas de réponse toute faite !
Comme sa qualité environnementale, la qualité sanitaire d’un matériau ne peut être résumée à sa composition. L’étiquetage obligatoire des produits de construction et de décoration, en vigueur depuis 2012, vous permet d’avoir une idée des composés susceptibles d’être émis par ces matériaux et d’impacter la qualité de votre air intérieur, et donc de votre santé.

Donc, les matériaux biosourcés, ça ne sert à rien ? Non, bien au contraire : l’utilisation de produits biosourcés peut s’avérer très pertinente dans certains cas de construction ou de rénovation.

  Le chaume : un matériau 100% biosourcé
Le label E+ C-, une évolution prometteuse pour le bâtiment en général et les matériaux biosourcés en particuliers


Certaines qualités attribuées aux produits biosourcés pourront par exemple avoir un impact favorable pour la gestion de l’humidité des parois dans le bâtiment ancien. Dans d’autres cas, ils offriront une alternative locale intéressante pour une construction neuve. 

Et enfin, sous certaines conditions, ils permettront de diminuer l’impact carbone de la construction dans son ensemble et de contribuer à la logique d’éco rénovation… ce que seule une analyse globale de la construction pourra permettre de vérifier. 

Bonne nouvelle, cette analyse devrait se généraliser avec l’apparition du label E+/C-, sans doute précurseur d’une future nouvelle règlementation pour la construction et la rénovation, qui ne prendra plus uniquement en compte la maîtrise de l’énergie, mais également la réduction des émissions de gaz à effet de serre (en équivalent CO2). 

Comment éco rénover pour un habitat durable et sain ?

En premier lieu, pour réussir son éco rénovation, il est important de prendre de la hauteur pour aborder le sujet ! Il est indispensable de reposer sur les normes et règles qui, si elles paraissaient rigides et plutôt fermées à ces questions, connaissent aujourd’hui une modernisation importante, créant une véritable opportunité d’innovation pour les producteurs de matériaux, quels qu’ils soient.

Vos entreprises du bâtiment vous proposent une sélection d’éco produits pour l’éco rénovation de votre logement ?  Quand vous choisirez ce type de produits, pensez bien à vérifier qu’ils bénéficient déjà d’une certification CE, d’une éventuelle certification complémentaire (ACERMI pour les isolants, par exemple), et que l’entreprise en charge de la mise en œuvre est qualifiée RGE et a déjà posé ce type de matériaux.

Méfiez-vous également des idées préconçues, et optez plutôt pour une démarche globale de labellisation de votre projet d’éco rénovation, en vous faisant épauler par un bureau d’étude compétent.

C’est le meilleur moyen de vous assurer que votre projet est bien en phase avec vos préoccupations. Cerise sur le gâteau et comme on l’a vu plus haut, ces démarches peuvent vous permettre de bénéficier d’aides financières qui permettront d’en lisser le surcoût.

En synthèse, voici quelques principes clés à garder en tête lorsque l’on se lance dans un projet d’éco construction ou d’éco rénovation : 

  • La qualité sanitaire d’un bâtiment est davantage liée à la qualité de la mise en œuvre des matériaux et aux habitudes de vie de ses occupants qu’aux qualités intrinsèques des matériaux en question.
     
  • La qualité environnementale d’un bâtiment ne se limite pas à la qualité environnementale de ses composants, une somme d’éco-matériaux ne faisant pas obligatoirement une éco rénovation !
     
  • Un matériau biosourcé n’est pas à priori plus sain ou plus éco qu’un autre : pour vous en assurer, n’hésitez pas à vérifier les mesures normalisées et affichages obligatoires sont un passage obligé.    
     
  • Si vous êtes un professionnel ou bricoleur, éco-matériaux,  biosourcés ou pas... n’oubliez pas vos Equipements de Protection Individuelle : quelle que soit leur composition, la découpe et la manipulation des matériaux génère des poussières plus ou moins fines, et ces dernières sont potentiellement irritantes pour vos muqueuses et voies respiratoires.
     
  • Veillez à la qualité de la mise en œuvre ! Une mauvaise mise en œuvre ou une mise en œuvre non adaptée à la situation (dans le cas d’une rénovation) peut générer des problèmes de moisissures, de dégradation de la structure et des performances de votre logement, de qualité d’air intérieur… et ce, quelle que soit la nature des produits utilisés !


Levier d’innovation technologique, de dynamisation de l’activité économique sur un territoire donné, opportunité pour mieux valoriser certaines terres agricoles : en termes de transition écologique, la filière des matériaux biosourcés ne manque pas d’arguments et apporte sa pierre à la dynamique d’Eco rénovation ! Mais pour rester pragmatique, un matériau biosourcé n’est pas à priori plus sain ou plus éco qu’un autre : les mesures normalisées disponibles pour chaque matériau et les affichages obligatoires permettront de s’en assurer ! Et au-delà du choix du matériau, il est essentiel de choisir le système global adapté à votre projet d’éco rénovation !

Besoin de conseils ? D’un accompagnement personnalisé pour votre projet d’éco rénovation ?
Faites appel à un professionnel !