Comment poser ou refaire ses canalisations d’alimentation en eau potable ?

Vous construisez ou rénovez votre habitation, et vous devez installer ou changer les canalisations d’alimentation en eau potable ? Comment se raccorder au réseau d’eau publique ? Quels sont les travaux nécessaires pour amener l’eau de votre commune à votre robinet ? Quel budget prévoir en fonction de votre situation ? Voici les informations à connaître avant de vous lancer dans ces travaux, ainsi que le prix à prévoir pour leur réalisation.

Pose ou remplacement des canalisations, telle est la question…

La pose ou le remplacement des canalisations d’alimentation en eau potable entre le réseau public dans la rue (le réseau de distribution de votre commune) et à l’intérieur de votre maison (le réseau de distribution privatif) implique souvent de gros travaux.

Canalisations : réseau public et réseau privatif

 C’est une intervention complexe, qui exige un savoir-faire précis, des travaux techniques et donc l’intervention d’un professionnel pour une mise en œuvre et un résultat de qualité. 

Dans le cas d’une pose de conduites d’alimentation en eau potable, le creusement d’une tranchée est souvent nécessaire afin de protéger les tuyaux, du gel notamment. Dans le cas d’un remplacement, il faut parfois casser le revêtement de sol afin d’accéder à l’installation existante. Des travaux qui ne s’improvisent pas ! 

Ce remplacement intervient généralement dans le cadre d’un problème d’étanchéité, de vétusté du tuyau, ou d’un changement de compteur d’eau.

Dans le cadre de « la réglementation relative au plomb dans l’eau et le contrôle sanitaire des teneurs en plomb dans l’eau du robinet », il est parfois obligatoire de remplacer les anciennes canalisations en plomb par des conduites en matériaux certifiés conformes pour entrer en contact avec l’eau, afin de respecter le seuil limite de plomb de votre eau potable.

Bon à savoir : Matériaux, diamètre, résistance à la pression, mise en œuvre des tuyaux et raccords : sachez que les normes françaises en matière de canalisations sont très strictes.


Faire appel à un professionnel permet donc d’être sûr(e) de les respecter, mais vous garantit aussi une bonne qualité de l’installation.
Un point essentiel afin de prévenir le risque de dégâts des eaux, qui pourraient vous coûter cher !

Canalisations : quel budget, pour quels travaux ?


Si vous faites construire, la pose d’une canalisation intervient bien entendu au moment de la construction de la maison.

Son coût est donc intégré dans le budget global du chantier. Ce montant est très variable, puisqu’il dépend en grande partie de l’implantation de la maison sur la parcelle par rapport au réseau public. 

Si vous cherchez à remplacer vos canalisations, le budget dépendra également des travaux de démolition nécessaires à l’intérieur de votre logement pour atteindre la canalisation existante.  

Petite astuce : n’hésitez pas à faire établir plusieurs devis pour pouvoir comparer.

Lors de l’installation de la canalisation d’alimentation en eau de votre maison, d’autres conduites et fourreaux sont installés dans la tranchée. Si la maison est raccordée au tout à l’égout, une canalisation d’évacuation des eaux usées sera généralement aussi présente.

Canalisations : pose ou remplacement ?


On retrouvera également dans cette tranchée le raccordement à d’autres réseaux, comme la ligne d’alimentation électrique et le téléphone ou les conduites de gaz.

La position de chaque élément est normée et doit respecter un certain ordre bien précis et une méthode de mise en œuvre. 

En construction neuve, la réalisation de la tranchée, incluant la pose de la canalisation d’alimentation en eau, les fourreaux d’alimentation électrique et téléphonique, coûte environ 1 500 € pour une distance d’une vingtaine de mètres. 

En rénovation, le coût de la tranchée est identique, auquel il faut ajouter d’éventuels coûts d’ouverture de tranchée en intérieur avec démolition de la dalle.

Ce montant, d’environ 120 à 180 €/m, comprend le sciage de la dalle, la démolition, le terrassement, le remplacement de la canalisation, le remblaiement et la réparation de la dalle.

Bon à savoir : en neuf comme en rénovation, il s’agit de travaux conséquents. Le prix étant surtout lié au terrassement et non aux canalisations et fourreaux installés, il est recommandé de prévoir des fourreaux vides (pour l’alimentation électrique notamment) et éventuellement un doublement de la canalisation d’alimentation en eau pour anticiper les évolutions futures de la maison.

Quel type et quel matériau pour vos canalisations d’eau potable ?

Canalisations : le PE pour l’alimentation

Pour l’alimentation, la valeur montante est le tuyau en polyéthylène réticulé (PE).  

Aussi appelé tuyau « plymouth » c’est le matériau le plus utilisé. Beaucoup moins cher que le cuivre (moins de 1 € le mètre), il a l’avantage d’être très résistant, rapide à monter, et sans soudure ! Gros plus : sa durée de vie est de 50 ans environ, et  il retient moins le calcaire que le cuivre. Cependant, il présente quelques inconvénients : une sensibilité aux UV et à la dilatation thermique, le rendant uniquement utilisable en eau froide. Il faut donc veiller à ne pas l’utiliser en installation visible. Le cuivre reste une valeur sûre : ses propriétés antibactériennes et son innocuité ne sont plus à démontrer. On peut également trouver des tuyaux en PEHD (Polyéthylène Haute Densité), réservés à la distribution d’eau potable.

Canalisations : le PVC pour l’évacuation des eaux usées

Les canalisations d’évacuation des eaux usées seront quant à elles réalisées en PVC ou en fonte. 

Concernant les matériaux des raccords, le laiton est généralement utilisé pour relier des matériaux différents (en PE ou en cuivre uniquement).

Les raccords en laiton sont utilisés à chaque extrémité de la canalisation d’alimentation générale en polyéthylène pour le raccordement au réseau public d’un côté et le raccordement au réseau de distribution intérieur de l’autre. 

Maintenant que vous savez tout cela, il ne vous reste plus qu’à trouver un plombier de confiance pour s’occuper des canalisations de votre maison et les mettre en œuvre dans les règles de l’art et selon les meilleures normes.

Vous avez une autre question ?

Retour aux questions travaux

Vous avez un projet ?