Comment casser un mur porteur ?

  • Article
  • Aménagements intérieurs
  • Gros oeuvre

Temps de lecture : 1 min

Agrandir une pièce, apporter plus de luminosité, créer une cuisine américaine … Tant de raisons qui nous poussent à abattre un mur porteur. Toutefois, cette opération est très risquée car, comme son nom l’indique, le mur porteur à un rôle fondamental dans votre logement : il soutient les étages supérieurs et la toiture. C’est lui qui fait la stabilité de votre maison ou appartement. Par conséquent, casser un mur porteur n’est pas un geste à prendre à la légère. Ce type de travaux devra impérativement être effectué par des professionnels. Comment cela se passe-t-il ? Quelles sont les règles à respecter ? Décryptage dans l’article. 

Casser un mur porteur

Casser un mur porteur, une affaire de professionnels 

Avant d’envisager de casser un mur porteur dans votre logement, vous devez savoir que dans certains cas, vous aurez besoin d’une autorisation. Par exemple, si vous vivez en copropriété, vous ne pourrez commencer les travaux sans avoir au préalable obtenu l’accord du syndicat. Par ailleurs, si vous êtes propriétaire de votre logement et que vous ne vivez pas dans une copropriété, il est conseillé d’aller vous renseigner auprès de votre mairie afin de savoir si vous avez besoin ou non d’un permis de construire. 

L’abattage d’un mur porteur se déroule en plusieurs étapes : 

  • Avant de détruire votre mur, vous devez vous assurer d’avoir des étais métalliques qui viendront provisoirement soutenir la structure. 
     
  • La première ouverture doit se faire au milieu du mur. Elle s’effectue généralement à l’aide d’une masse ou d’une disqueuse. Lorsqu’elle est complète, le premier étais doit être posé. 
     
  • Cette ouverture est ensuite petit à petit agrandie et des étais sont posés tous les 80-90 centimètres maximum. 
     
  • Enfin, une fois que le mur est abattu, une poutre en acier IPN est posée. Celle-ci va remplacer le mur porteur en soutenant la structure de votre logement. 
     

Comment reconnaître un mur porteur ? 

Un mur porteur n’est pas forcément reconnaissable au premier coup d’œil. Voici quelques astuces pour savoir si oui ou non votre mur est porteur : 

  • Votre mur est épais de plus de 15 centimètres. Dans ce cas, c’est sans aucun doute un mur porteur car c’est l’épaisseur minimum que doit avoir un mur porteur. Les simples cloisons sont beaucoup plus fines. 
     
  • Si vous toquez sur un mur et que le son sonne creux, c’est souvent qu’il s’agit d’une cloison. Un mur porteur étant beaucoup plus épais et n’étant pas constitué des mêmes matériaux va générer un bruit sourd. 
     
  • Enfin, l’emplacement des murs peut aussi vous aider à déterminer si oui ou non votre mur est porteur. Aussi, les murs de façade de votre maison sont forcément porteurs. Par ailleurs, si vous disposez d’une grande surface, les murs centraux sont généralement eux aussi porteurs. 

 

Afin de déterminer avec certitude si votre mur est porteur ou non nous vous conseillons de demander conseil auprès d’un professionnel.
Il en est de même pour les travaux d’abolition du mur à moins que vous ne soyez réellement qualifié pour le faire.

Vous cherchez un artisan pour faire des travaux de maçonnerie ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.