Pose de fenêtre à Issy-les-Moulineaux

Plusieurs éléments vont influencer le tarif du remplacement ou des réparations de les fenêtres de votre bâtiment : Matériaux, type de vitres, type de pose... En ce qui concerne la rénovation, le montant sera déterminé en fonction majoritairement de la nature des travaux à faire.

L’influence du choix du matériau pour le tarif d’une pose de fenêtre à Issy-les-Moulineaux

Le matériau qui compose les fenêtres influence de manière importante le tarif. Typiquement, ce montant de facture est généralement modifié quand on parle d’un cadre en métal (aluminium), il pourra alors atteindre à peu près 680 € pièce.

Zoom sur le montant de la facture d’un changement de vitrage

Le tarif d’un vitrage double simple montera jusqu’à 120 euros TTC pièce. Les doubles vitrages présentent parfois des propriétés techniques spécifiques : Une vitre à propriété acoustique ou de sécurité par exemple, atteindra les 200 euros TTC pour chacun des vitrages. Si jamais votre choix se porte sur un triple vitrage, mettez de côté une enveloppe d’approximativement 190 € TTC l’unité.

Quelle pose pour quels projets à Issy-les-Moulineaux?

Quand on parle de construction neuve, ainsi que de certains genre de réhabilitations, les encadrures font l’objet de divers types de poses en fonction de la configuration du chantier.

La pose en applique

Posée sur le mur intérieur en utilisant des équerres métalliques, on pratique la pose de fenêtre en applique lorsqu’il y a une installation isolante intérieure. Effectivement, le revêtement isolant compense alors le débord de la structure du bâtiment. Dans le cadre d’une intervention sur de l’existant, quand on prévoit une isolation, la pose en applique sera adaptée.

La pose en feuillure

Tant utilisée dans de nouveaux bâtiments que dans le cadre d’une rénovation, la pose en feuillure va consister à emboiter le vitrage à l’intérieur du bâti, dans la feuillure montée a priori. Ce type de pose est souvent adopté pour les bâtiments anciens, disposant de murs épais. Des travaux additionnels seront peut-être entraînés dans le cas où il serait nécessaire d’élargir la feuillure en place. Ce problème se posera notamment lors de rénovations.

La pose en rénovation partielle

On pratique ce type de pose lorsque le dormant n’est pas en mauvais état et qu’il ne nécessite pas un remplacement. Les nouvelles fenêtres sont ainsi mises sur la structure de celles d’avant. Par conséquent, la structure se devra d’être solide et dépoussiéré. Une installation en rénovation partielle vous permettra entre autres de substituer un double vitrage à un simple. Notamment, il est envisageable de changer la catégorie du vitrage. Notez cependant qu’il va être indispensable de certifier que les gonds soient suffisamment résistants.

La pose en tunnel

Il s’agit ici d’utiliser l’épaisseur du mur comme support pour la fenêtre. Comme la pose en feuillure, ce procédé est dans le cadre de vieux bâtis faits de roche ou avec des colombages.