Pose de fenêtre à Bègles

De multiples éléments font varier le prix du remplacement de vos fenêtres : Pièces utilisées, type de vitrage, méthode de pose... En ce qui concerne les réparations, le tarif est déterminé en fonction, en grande partie, de la nature des travaux à faire.

L’importance du choix du matériau sur le prix d’une pose de fenêtre à Bègles

Pour le remplacement d’une fenêtre PVC, prévoyez en moyenne un montant de 465 euros (toutes taxes comprises) pièce. Le bois est la plupart du temps réputé comme étant plus noble, donc plus coûteux : Autour de 535 euros unité. Lors du changement d’une fenêtre faite de métal (aluminium par exemple), le prix moyen s’élèvera 680 € TTC pour chacune des fenêtres. Quand ces 2 derniers éléments forment ensemble la fenêtre, on compte approximativement 1205 € (toutes taxes comprises).

Type de vitrage et prix

Pour un vitrage double sans propriété particulière, comptez entre 80 et 120 euros (toutes taxes comprises). Les doubles vitrages peuvent aussi être munis de caractéristiques techniques spécifiques : Un double vitrage acoustique ou sécuritaire typiquement, coûtera jusqu’à 200 euros (toutes taxes comprises) unité. Si jamais vous comptez choisir un triple vitrage, il vous faut prévoir un budget d’à peu près 190 euros (toutes taxes comprises) pour chaque vitre.

Choisir sa pose selon le projet d’installation à Bègles

Il faut nécessairement s’assurer d’étudier les différentes contraintes existantes avant de monter la pose de fenêtre. Ces problèmes dépendront de la forme du mur et des attentes du client final.

La pose en applique

S’il s’avère qu’une isolation interne est présente, la pose en applique a des chances d’être la solution la plus intelligente. On compense avec cette méthode le débord de la structure du mur avec une couche qui isole. Dans le cadre d’une réparation, si jamais la pose d’une isolation est prévue, la pose en applique sera adaptée.

La pose en feuillure

Tant utilisée en neuf que dans des situations de rénovation, la pose en feuillure consistera à encastrer la vitre dans le mur, dans la feuillure fabriquée a priori. Ce genre de pose va être en général choisi pour les bâtisses anciennes, qui ont des murs larges. Notez que pour un bâtiment préexistant, il est parfois indispensable d’élargir la feuillure.

La pose en rénovation partielle

Nous pratiquons cette méthode de pose s’il s’avère que le dormant d’origine est en bon état et ne nécessite pas un remplacement. Les nouveaux vitrages vont ainsi être installés sur le support des vieux. Par conséquent, le cadre devra être solide et propre. Une pose en rénovation partielle pourra notamment vous permettre de substituer un double vitrage à un simple. Typiquement, il sera possible de modifier la catégorie de vitrage. Si l’on parle d’une modification de catégorie de vitrage, il faudra s’assurer de la fiabilité du cadre installé.

La pose en tunnel

Ce mode de pose consiste à placer la fenêtre dans l’épaisseur des murs. Les vieux bâtis seront très adaptés pour cette technique, grâce à leurs murs épais.