Le prix d’une extension de maison

  • Article
  • Extension

Temps de lecture : 5 min

Vous rêvez d’une extension pour votre maison ? C’est vrai qu’il est toujours pratique (et agréable) d’avoir plus d’espace. Et puis gagner des mètres carrés habitables, c’est la plus-value assurée lors de la revente. Si on ne peut que vous encourager à agrandir, sachez que construire une extension, c’est prévoir des travaux importants. Le prix d’une extension de maison peut varier du simple au double selon la technique d’agrandissement adoptée ou le type de matériaux choisis. Aussi, il est parfois complexe de définir une étiquette budgétaire à ces travaux. Voici la checklist pour budgéter efficacement votre projet.

Conseils pour estimer le prix d’une extension

Une extension, oui. Mais de quelle sorte ?

La véranda

Vous souhaitez une pièce de vie supplémentaire sans travaux trop importants ? Construire une véranda - si elle n’est pas à proprement parler une extension - peut s’avérer une bonne solution. Esthétique et peu coûteuse, vous gagnez de l’espace sans engager des travaux pharaoniques. Il est possible d’y amener l’électricité, l’eau et le gaz si besoin. Vous pouvez donc installer une salle à manger, un salon ou même une cuisine, en profitant de l’extérieur comme si vous y étiez. Vous souhaitez y aménager une chambre ? Et pourquoi pas ? En revanche, quel que soit l’usage envisagé, gardez en tête qu’une véranda n’est pas forcément habitable toute l’année. Complexe à isoler, il y fait souvent froid en hiver et très chaud en été, à moins d’en faire une véritable extension vitrée dotée d’une dalle isolée et de vitrage performants...

L’extension attenante à la maison

C’est l’option la plus souvent retenue. Si votre terrain est de taille suffisante, vous pouvez peut-être augmenter la surface au sol de votre maison. En plus de faire réaliser une étude géotechnique (ou étude de sol), veillez à bien sélectionner la partie de la maison actuelle que vous allez ouvrir. Assurez-vous de garder une implantation des pièces logique, et optimisez l’apport de lumière. Surtout, attendez-vous, en plus de la partie visible (en bois, en acier et verre ou en parpaings) et à la toiture, à des travaux de fondations, de terrassement, et d’isolation, qui ont immanquablement un impact sur le coût de l’extension de votre maison.

L’extension par le haut

Si votre terrain n’est pas si grand que cela, songez à la surélévation. C’est une solution qui est souvent plus coûteuse que les deux premières car elle suppose des expertises techniques particulières et des travaux plus délicats. Mais en surélevant la toiture pour créer un étage (ou deux !), vous gagnerez les mètres carrés souhaités. Une fois les études structure réalisées, qui vous diront si les murs porteurs et les fondations peuvent supporter un poids additionnel, prévoyez, entre autres :

  • la dépose de la toiture,
  • une modification éventuelle de la pente de toit,
  • des travaux d’isolation,
  • un renfort de la structure si les études l’ont préconisé,
  • et bien sûr, l’installation d’un escalier ! 
Vous souhaitez estimer le prix de votre future extension ?
Décrivez votre projet en quelques clics et visualisez instantanément votre budget travaux !

Comment calculer le prix de votre extension de maison ?

Plusieurs paramètres sont à prendre en compte pour estimer le coût d’une extension de maison.

Le niveau de complexité du projet d’agrandissement d’abord.

  • Si vous choisissez l’option « étage » avec une structure saine, aménagement compris, comptez entre 1800 et 2500 euros par mètre carré.
  • Si c’est une extension horizontale, prévoyez entre 1000 et 2200 euros du mètre carré. 
  • Enfin, pour la véranda et l’extension vitrée, vous vous situerez dans une fourchette de 1500 à 3000 euros par mètre carré, incluant les matériaux et la dalle béton, auxquels il faudra éventuellement ajouter le raccordement aux réseaux.
L’extension en verre sait se faire discrèteL'extension vitrée, onéreuse mais tellement lumineuse...

Le choix du mode constructif, ensuite, aura un impact direct sur la facture finale. On a coutume de dire que, pour les construction d’extensions horizontales, il faut compter :

  • 1500 euros pour une extension ossature bois sur mesure (l’une des plus prisées), certains modèles d’extension bois en kit démarrant à 1000 € du m²) ;
  • 1500 euros à 2000 € pour les parpaings ;
  • 2000 à 3000 euros pour le verre et l’acier.

Mais finalement, ces tarifs varient jusqu’à se retrouver parfois dans un mouchoir de poche en fonction de la main d’œuvre et des impératifs dictés par la RT 2012. Pour l’extension verticale en revanche, le grand gagnant, c’est souvent le bois. Léger, il évite régulièrement de devoir renforcer la structure.

Enfin pour la véranda, vous démarrerez à 1500 euros par mètre carré pour du PVC de bonne facture, et à partir de 2800 euros si vous souhaitez du fer forgé.

 

Finalement, c’est la superficie qui fait le plus varier le prix au mètre carré d’une extension de maison. En effet, le calcul n’est pas linéaire et plus vous voyez grand, plus il est à votre avantage... En passant la surface d’extension de 20 à 40 m2 par exemple, le prix n’est pas multiplié par deux. On applique un coefficient de 1,2. Ainsi, le prix d’une extension de 20 m2 aménagée atteint 3000 à 3500€ du mètre carré. La même, si elle fait 40 m2, vous coûtera 2000€ à 2500 par mètre carré. Au-delà de 70 m2 le prix de l’extension équivaut à celui du neuf, c’est-à-dire 1500 € du mètre carré.

Quel usage pour l’extension ?

Construire une extension de maison, c’est réfléchir à ses besoins. Selon l’usage que vous prévoirez pour votre extension, la facture sera plus ou moins importante. Par définition, une cuisine est une pièce technique qui a besoin d’électricité, d’une arrivée d’eau et d’une évacuation. Un bureau ou un salon, eu n’auront besoin que d’électricité. CQFD !

Un salon dans une extensionUne extension - salon d'hiver.

Le Plan Local d’Urbanisme, votre bible !

Malheureusement pour vous, ce n’est pas parce que vous êtes chez vous, que vous pouvez faire tout ce que vous voulez. Avant d’aller trop loin dans votre projet, contactez le service d’urbanisme de votre mairie. Le PLU (Plan Local d’Urbanisme) recense toutes les règles à respecter quand vous construisez : matériaux autorisés, couleurs, hauteur, etc. Vous voulez construire une véranda ? Cela entraine une modification de votre maison. Il y a des règles. Vous voulez construire une extension en zinc ? Assurez-vous que vous avez le droit d’utiliser ce matériau très moderne. Un étage en plus ? Vérifiez les limitations de hauteur pour les habitations.

La future extension doit être compatible avec le PLUL'extension s'harmonise parfaitement avec la façade en pierre de la longère...

Études préalables et démarches administratives

 

Le prix des études préalables à la construction d’une extension

Avant de vous lancer, il vous faut également analyser votre sol. Remblai, argile, marnière ou carrière (souvent des spécialités régionales), certaines personnes peuvent avoir des surprises. Une étude du sol permettra d’adapter vos fondations. Attention, celle-ci ne doit pas dépasser 1% du budget de votre extension. La réalisation d’études de faisabilité par un bureau d’études techniques (BET) revient en moyenne à 1500 euros TTC.

Si vous prévoyez une extension de plus de 100 m2, conformez-vous à la RT 2012. Il y aura un surcoût sur la partie isolation et sources d’énergies renouvelables, mais la performance énergétique de votre extension sera optimisée. Si l’extension fait entre 50m2 et 100m2, la règlementation thermique qui s’applique aux bâtiments existants est une RT 2012 intermédiaire avec étude de l’isolation et calcul du Bbio (le calcul du Cep, les énergies renouvelables et le test d’étanchéité deviennent facultatifs). Vous envisagez une extension de moins de 50m2 ? Dans ce cas, comptez avec la RT existant par élément de 2007.
 

Le prix des démarches administratives obligatoires

Sachez que vous devrez souscrire à une assurance dommages-ouvrage pour assurer votre construction d’extension : c’est une obligation légale qui vous évitera bien des soucis juridiques en cas de malfaçons. Le prix moyen d’une assurance Dommages ouvrage oscille entre 2500 et 3500 euros TTC.

Il vous faudra aussi déposer un permis de construire ou une déclaration de travaux selon le cas de figure :

  • Dans une commune non réglementée par un PLU : il vous faudra remplir une déclaration de travaux si vous augmentez la surface de plancher ou l’emprise au sol de moins de 20m2. Vous demanderez un permis de construire au-delà, ou si vous portez la surface totale de votre maison à plus de 150m2
  • Dans une commune avec PLU : vous devrez faire une déclaration de travaux si vous créez une surface habitable de moins de 40m2. Faire la demande d’un permis de construire est obligatoire si vous créez une surface habitable de plus de 40m2.
  • Le permis de construire est également incontournable si vos travaux modifient la façade ou l’aspect extérieur d’un bâtiment situé à moins de 500m d’un monument historique, s’ils changent la destination d’un local et supposent de toucher à la structure ou encore si votre extension fait plus de 20m2 et qu’elle porte la surface de votre maison à plus de 150m2.

Côté budget, voici ce qu’il faut savoir :

  • Si vous décidez de tout faire par vous-même (réalisation des plans et dépôt de la demande auprès de votre mairie), il ne vous en coûtera rien. Notez toutefois que vous optimisez vos chances d’autorisation en faisant appel à un professionnel.
  • Si au contraire vous préférez faire appel à un architecte ou à un dessinateur professionnel, il faudra alors prévoir une enveloppe minimum de 2000 HT. Ce cout va varier en fonction de l’envergure du projet et de la prestation choisie. A titre d’exemple, un architecte qui prend en charge la réalisation des plans, la formalisation du dossier complet, le dépôt du permis de construire et le suivi du chantier facture sa prestation entre 8 et 10% du montant total des travaux.

Dans tous les cas, profitez de ce projet d’extension pour vérifier les délimitations de votre parcelle. Il serait dommage de construire chez le voisin…

Se faire accompagner par des professionnels

Une extension n’étant pas une mince affaire, ne vous lancez pas tout seul ! Il peut être intéressant de faire appel à architecte pour créer une extension qui s’accorde parfaitement avec votre maison. Cette possibilité est d’ailleurs une obligation si votre extension porte la superficie totale de votre maison à plus de 150m². Comme dit plus haut, les frais d’architecte se chiffrent en moyenne à 9% du montant total des travaux, mais c’est un investissement rentable sur le long terme, car permettant d’optimiser la surface de votre extension et de l’intégrer parfaitement à la construction existante.
 

Pour le gros œuvre et le second œuvre, faites-vous accompagner par des artisans de votre région. Une extension, c’est une construction à part entière. Il est donc essentiel de mettre toutes les expertises et compétences techniques de votre côté !

Besoin d'un spécialiste pour construire votre extension ?
Décrivez votre projet en quelques clics : nous vous recontactons pour vous mettre en relation avec nos professionnels agréés.